Dans l’immobilier neuf, la hausse se poursuit !

Dans l’immobilier neuf, la hausse se poursuit !
partage(s)

Avec des résultats positifs non seulement sur le trimestre (+ 1,6 %) mais aussi sur l’année (+ 0,1 %), l’immobilier neuf a décidément le vent en poupe. Retour sur un succès avec le baromètre LPI-SeLoger.

Des prix dans le neuf qui atteignent 3 899 € au m²

Qu’on se le dise, pour ce qui est du prix des logements neufs, cet été, la tendance sera haussière ou ne sera pas ! Car avec des appartements et des maisons affichant des augmentations respectives de 1,5 % et de 1,4 % sur les trois derniers mois et un m²  global (maisons et appartements confondus) qui avoisine désormais les 3 899 €), les résultats sont plus qu’encourageants.

En effet, et comme le fait constater Michel Mouillart, Professeur d’économie à l’université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, les prix signés (c’est à dire constatés au jour de la signature du compromis) sont supérieurs « de 2,1 % à leur niveau d’il y a un an ».

Une tendance immoblière haussière qui s’installe

Que celles et ceux qui craindraient éventuellement que tout cela soit trop beau pour durer se rassurent : les prix dans le neuf, loin de retomber, devraient encore progresser.

La hausse devrait se poursuivre durant l’été ».

Michel Mouillart, porte-parole du Baromètre LPI-SeLoger

Rappelons que saisonnalité des transactions oblige, la pression sur les prix s’accentue traditionnellement au cours des mois d’été. Comme l’indique Michel Mouillart, la « phase ascendante » que connaissent les logements neufs n’est donc pas qu’un « feu de paille » et la hausse devrait par conséquent « se poursuivre durant l’été ».

Un rythme d’évolution annuel qui renoue (enfin !) avec le positif

Malgré la baisse de 0,3 % enregistrée par les maisons sur les douze mois qui viennent de s’écouler, la hausse du prix signé des appartements neufs (+ 0,2 %) et de l’immobilier neuf dans sa globalité (maisons et appartements confondus) sur la même période est remarquable. Et à plus forte raison lorsqu’elle est mise en perspective avec la tendance baissière de ces derniers mois. En effet, la hausse du prix des logements neufs est d’autant plus bienvenue qu’elle fait suite, comme le rappelle Michel Mouillart, à une « année de repli ».

Les points clés à retenir

  • Dans le neuf, le prix au m² signé (appartements et maisons confondus) a gagné 1,6 % sur les trois derniers mois.
  • Sur l’année, le prix au m² signé progresse de 0,1 %. Cette hausse intervient après une année de repli des prix et devrait se poursuivre.
  • Sur les douze derniers mois, le prix des maisons perd 0,3 %.

Le baromètre des prix immobiliers LPI-SeLoger juillet 2015