Les prix immobiliers perdent du terrain dans le logement neuf

Les prix immobiliers perdent du terrain dans le logement neuf
partage(s)

Si les prix des logements neufs continuent de progresser sur l’année, en revanche, sur les trois derniers mois, la tendance est baissière. Le baromètre LPI-SeLoger décrypte pour vous l’évolution que connaît actuellement le marché immobilier neuf. 

Une tension sur les prix immobiliers neufs qui décroît

Amorcée en 2015 et portée par une reprise des ventes de maisons individuelles et d’habitations commercialisées par des promoteurs, la hausse des prix des logements neufs aura connu plusieurs cycles. Après une accélération en début d’année puis un ralentissement en février, voilà que les prix dans le neuf font marche arrière. À fin mars, ceux-ci affichaient une baisse au trimestre de 1,3 %. Alors que les maisons neuves voyaient leur prix au m² perdre 0,2 %, les appartements accusaient, quant à eux, une baisse de 1,5 %. En cause, une pression sur les prix qui va s’amenuisant depuis quelques mois ainsi qu’un marché immobilier neuf que la nouvelle version du PTZ pousse à évoluer, notamment en boostant le volume de ventes de maisons individuelles en primo-accession.


© Baromètre LPI-SeLoger

Des prix plus élevés aujourd’hui qu’il y a un an

En baisse sur le trimestre, les prix des logements neufs sont toutefois à la hausse sur l’année. En douze mois, maisons et appartements neufs ont ainsi vu leurs prix au m² gagner 2,4 %, avec des gains respectifs de 2,6 % pour les appartements et de 1,9 % pour les maisons. Enfin, côté prix, force est de constater que le millésime 2016 surclasse (de 2 % !) celui de 2015.

Cette évolution exprime la transformation d'un marché dynamisé depuis le début de l'année par les améliorations du PTZ ».

Michel Mouillart, Professeur d'Economie à l'Université Paris Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger

Le baromètre des prix immobiliers LPI-SeLoger avril 2016

La rédaction vous conseille :