Euralille, le quartier d’affaires de Lille va accueillir des nouveaux logements

Euralille est aujourd’hui le troisième quartier d’affaires de France, après La Défense et la Part-Dieu, à Lyon. La mairie de Lille souhaite achever le projet en mixant logements et bureaux.

« Le grand objectif d’Euralille 3000 est de finir Euralille (…). Vingt ans après sa création, ce quartier doit se réinventer », annonçait récemment Martine Aubry, maire socialiste de Lille. « A la fin des années 1980, l’emblématique maire de Lille Pierre Mauroy (1928-2013) remporte ce qu’il nomme « la bataille du rail » et parvient à arracher de haute lutte avec les Anglais une desserte TGV dans sa ville sur la nouvelle ligne Londres-Paris », rappelle Le Figaro. Un tel aménagement aura des conséquences bénéfiques sur la formation de la métropole lilloise, qui revendique légitimement sa fonction de centralité européenne entre Paris, Londres, Amsterdam et Bruxelles.

Un millier de logements en vue pour Euralille 3000

Dans la foulée naîtra Euralille, un programme ambitieux confié à l’urbaniste vedette néerlandais, Rem Koolhaas, avec «une architecture puissante et audacieuse», selon Pierre Mauroy. La mairie veut viser toujours plus haut avec le projet d’Euralille 3000 qui prévoit la construction d’ici vingt ans de 130 000 m² de bureaux, mais aussi d'un millier de logements, des commerces ainsi que 5 000 m² pour le sport et la culture. Cette nouvelle phase vise à effacer certains défauts du projet. A l’instar d’autres quartiers d’affaires, Euralille s’endort la nuit. D’où la volonté de rendre le quartier « plus humain et plus vivant », en faisant le choix d’«une grande mixité de programmes », explique Martine Aubry.

Chiffres clés

Le projet d’Euralille 3000 prévoit la construction d’ici vingt ans de 130 000 m² de bureaux, mais aussi d'un millier de logements, des commerces, bars et restaurants ainsi que 5.000 m² pour le sport, la culture et les loisirs.