Immobilier : hausse de la demande dans le neuf

Immobilier : hausse de la demande dans le neuf
partage(s)

Le marché de l'immobilier neuf semble être sur la voie de la reprise. La baisse de la demande de logements neufs a été stoppée et les professionnels du secteur sont optimistes pour les mois à venir. 

Immobilier neuf : fin de la baisse de la demande

Le marché de l’immobilier neuf retrouve des couleurs. D’après l’Insee, en avril 2015, les promoteurs immobiliers sont beaucoup moins nombreux qu’en janvier à indiquer une baisse de la demande de logements neufs. De même, les perspectives de mises en chantier de logements pour les 3 prochains mois sont moins dégradées qu'en 2014 et progressent nettement pour les logements en accession à la propriété. Les promoteurs sont d’ailleurs nettement plus nombreux qu'au début de l’année, à annoncer une baisse de leur stock de logements invendus, le solde d'opinion correspondant retrouvant sa moyenne de long terme.

En mars, les prix signés dans le neuf étaient de 1,3 % au-dessus de leur niveau de décembre 2014, dépassant maintenant de 1,2 % leur niveau d’il y a un an.

Michel Mouillart, Professeur d’Economie à l'Université Paris Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger

Les professionnels optimistes pour les prochains mois

Dans l'artisanat du bâtiment, les professionnels restent pessimistes sur l'évolution de leur activité au cours des 3 mois à venir. En revanche, leur opinion sur les perspectives globales du secteur s’est globalement améliorée.

Dans son autre enquête trimestrielle sur la conjoncture dans les travaux publics, l'Insee fait apparaître qu’en dépit d’une baisse de leur activité passée, les chefs d’entreprise du secteur de la construction, semblent retrouver un certain optimisme. Ainsi, ils sont moins nombreux à prévoir une baisse de leur activité pour le prochain trimestre.

Chiffre clé

D’après le baromètre LPI-SeLoger d’avril 2014, les prix des appartements neufs ont progressé de 1,7 % sur 3 mois.

Une conjoncture favorable pour l'immobilier

Cette reprise du marché de l’immobilier neuf est principalement due à une conjoncture favorable. En effet, nous pouvons signaler que les taux d'intérêt ont atteint un niveau historiquement bas, avec une moyenne de 2,11 % fin mars. Ensuite, les mesures prises dans le cadre du plan de relance semblent porter leurs fruits : recalibrage du PTZ+ pour l'accession à la propriété, maintien de l'APL Accession en 2015, loi Pinel pour les investisseurs, etc. Enfin, les prix sont globalement stables, voir en baisse (-0.3 % d'après le baromètre LPI-SeLoger), sur un an. 

La rédaction vous conseille :