L'immobilier reste une valeur sûre pour 60 % des Français

54 % des français songent à acheter un bien immobilier d'ici un an. © DR
partage(s)

Les résultats du dernier sondage Pichet/CSA* révèle que la pierre reste une valeur sûre pour 60 % des français et que 39 % d’entre eux envisagent même un projet d’achat immobilier. 

Logements neufs :  des constructions insuffisantes et des normes trop complexes

  • 58 % des français estiment que l’on ne construit pas suffisamment. Chiffre porté à 64 % en Ile-de-France.
  • 47 % jugent que le premier frein à l’augmentation de l’offre est lié aux coûts de construction (terrains, matériaux, normes…), 37 % mentionnent la spéculation foncière  et 22 % jugent insuffisante l’offre de terrains constructibles.
  • 81 % pensent que la réduction du délai d’instruction des dossiers faciliterait la construction tout comme la simplification des normes (77 %), la stabilité des dispositifs fiscaux (76 %), l’accélération de la revente du patrimoine de l’Etat (71 %).

Le dispositif Pinel : connu par les vrais investisseurs

  • 71% des sondés ont entendu parler du dispositif Pinel mais 57% ne savent pas ce dont il s’agit.

Néamoins, les intéressés par cette nouvelle loi, qui a remplacé le Duflot, sont sensibles à trois points :

  1. Louer à sa famille (36 %).
  2. La réduction d’impôt plus importante (21 %).
  3. La durée moins longue (19 %).

Aujourd’hui, l’immobilier est un investissement qui rassure et la vision du marché est positive. Des éléments qui ressortent du sondage et qui démontrent un véritable intérêt patrimonial à long terme pour la pierre ».

Patrice Pichet, Président Directeur Général  

L’intention d’acheter : à court terme et pour y habiter

  • 39 % envisagent d’acheter un bien immobilier. Chiffre porté à 63 % chez les jeunes de 18 à 34 ans et chez les cadres.
  • 54 % pensent acquérir un logement d’ici un an.
  • 36 % veulent investir dans un bien neuf.
  • 71 % pour y vivre.

Des investisseurs en recherche de confiance

  • 59 % voient dans la pierre une valeur sûre. Chiffre porté à 65 % pour les acheteurs potentiels.
  • 53 % ont pour motif principal la préparation de leur retraite et la propriété de leur toit.
  • 31 % recherchent un revenu complémentaire à leur retraite.
  • 37 % pensent que les prix ont baissé.
  • 55 % disent ne pas se décider de suite malgré des conditions d’acquisition jugées favorables.

Bon à savoir

Dans un marché en baisse, les ventes de logements du groupe Pichet ont augmenté de 20 % pour atteindre 2 000 logements. Le groupe se situe dans le top 10 des promoteurs nationaux et compte lancer 1 000 logements, en Ile-de-France, d’ici deux à trois ans.

*Sondage réalisé auprès de 1000 personnes.