La production de logements neufs au même niveau que 2008

La production de logements neufs au même niveau que 2008

Les logements neufs ont de plus en plus de mal à trouver des acquéreurs. Le stock d'invendus atteint un record alors que les mises en vente régressent dans le même temps.

Moins de 20 000 ventes de logments neufs sur le dernier trimestre

Le ministère du Logement n’a pas de bonnes nouvelles à annoncer, une fois de plus. 18 750 logements ont été réservés entre le 1er juillet et le 31 septembre 2014, soit une baisse de 11,5 % par rapport à la même période de 2013. Un mauvais chiffre qui ramène à la fin 2008,  période où la barre des 20 000 ventes n’avait pas été franchie sur le dernier trimestre. Concrètement, les ventes d’appartements chutent de 10 % (17 136 ventes) alors que les réservations de maisons s’écroulent de 24,8 % : 1 614 unités à peine seulement !

105 000 logements à la vente qui peinent à trouver preneur

« Face à ce faible niveau de ventes, seuls 18 600 nouveaux logements ont été mis en vente », constate le ministère, soit un recul de 16 % par rapport au troisième trimestre 2013. Conjointement, le stock de logements reste à un niveau élevé, avec un encours de 105 000 logements à vendre à la fin du trimestre. Si la stabilité domine sur un an sur ce stock, il reste tout de même au plus haut depuis 2008.

Les temps de vente s’étirent dangereusement : en moyenne, 5,1 trimestres sont désormais nécessaires aux promoteurs pour écouler un appartement et 6,1 trimestres sont figés pour une maison, contre respectivement 4,6 et 5 trimestres il y a encore un an.