Le quartier idéal de demain : un lieu d’échange, convivial et vert

Le quartier idéal de demain : un lieu d’échange, convivial et vert

Un quartier qui crée du lien social avec des espaces verts et des commerces de proximité, tel est le « quartier idéal de demain » révélé par un sondage Ipsos pour le compte d’Altarea Cogedim.

Eco-quartier, morceau de ville, ville dans la ville… les qualificatifs ne manquent pas pour désigner les nouveaux quartiers qui poussent en périphérie de Paris ou des grandes métropoles. Remplaçant une friche industrielle ou gagnés sur des terres agricoles, ces quartiers sont mixtes alliant logements, bureaux, commerces, espaces verts, infrastructures scolaires et sportives, transports en commun…Altarea Cogedim, promoteur, notamment du quartier Atlantis, à Massy, a fait réaliser un sondage pour connaître les véritables attentes des français.

Les évolutions de la ville attendent des réponses adaptées en matière d’habitation et de consommation. Chaque citoyen attend de sa ville qu’elle soit facile à vivre, qu’elle se transforme pour proposer des accès simplifiés aux transports, à la culture et aux loisirs ».

Stéphane Theuriau, Président du Directoire Altarea Cogedim

Le quartier idéal en 3 mots : social, échange et convivialité

Les français ont la réputation d’être individualiste, vivant chez eux porte close. Et pourtant, c’est bien l’inverse que met en exergue le sondage :

  • 66 % souhaitent une intensification des relations entre les habitants dans leur quartier et quelle que soit la catégorie d’agglomération dans laquelle ils vivent.
  • 64 % veulent la mise en place de services d’entraide entre voisins
  • 55 % recherchent des sites Internet dédiés aux échanges entre habitants
  • 49 % apprécient la possibilité de se faire livrer des produits des commerçants de leurs quartiers
  • 45 % sont pour la disposition d’espaces partagés comme les potagers, les jardins…

Les espaces verts ont de plus en plus d'adeptes 

© Fotolia

Le moindre bout de toiture végétalisée, de terrasses arborées ou de petits carrés de verdure montrent l’appétence des français pour les espaces verts. Et c’est d’ailleurs cette recherche de la verdure qui ressort du sondage :

  • 65 %  désirent une augmentation du nombre d’espaces verts. Chiffre qui passe à 85 % pour les habitants des grandes agglomérations et plus particulièrement de l’agglomération parisienne.

Des commerces de proximité, des loisirs à portée de main

Ce n’est pas la fin des grandes surfaces et des centres commerciaux. Mais c’est quand même le retour des commerces et activités de proximité :

  • 62 % estiment que le commerce de proximité fait partie des éléments prioritaires dans son choix d’habiter. Chiffre qui passe à 71 % pour les résidents de l’agglomération parisienne.
  • 69 % ne souhaitent pas parcourir plus d’un kilomètre pour profiter des commerces de proximité.
  • 31 % estiment que le dynamisme d’un quartier en cafés, restaurants, équipements culturels est un critère prioritaire pour avoir envie de s’y installer, notamment en région parisienne.

Atlantis, un quartier précurseur

Ce nouveau quartier de Massy a complètement intégré la nouvelle façon d’habiter avec une architecture paysagère et un développement optimum de la végétation, des services de conciergerie, des bornes pour le covoiturage, des places connectées pour favoriser les rencontres et les échanges entre les habitants du quartier. Sans oublier la desserte exceptionnelle en matière de transports (gare TGV, 2 lignes de RER, autoroutes, aéroport…).Un quartier de demain au cœur du Grand Paris dès 2018.

La rédaction vous conseille :