Logements neufs: + 25 % des ventes en un an !

Logements neufs: + 25 % des ventes en un an !

Pour le 8e trimestre d’affilée, les ventes de logements neufs sont en augmentation en France, selon les derniers chiffres publiés par la Fédération des promoteurs immobiliers (Fpi).

Logements neufs : les ventes toujours en hausse

Ménages accédant à la propriété, investisseurs, résidences de service... Tous les signaux sont au vert du côté du marché immobilier du neuf. Selon la Fpi, au troisième trimestre de cette année, les promoteurs annoncent un bond des ventes de 25,1 % sur un an à 31 824 logements réservés. Au premier semestre, la progression était de 22,7 % : « Tous les segments de marché contribuent à cette dynamique des ventes », se réjouit la Fpi, tant au niveau des ventes au détail (+ 27,6 %) que dans les ventes en bloc (+ 13,8 %) ou encore les ventes en résidences services (+ 25 %).

Prix immobilier dans le neuf

Comptez 3 939 €/m² en moyenne (+2,5 % en un an). Retrouvez les prix ici.

Les ménages investisseurs et les propriétaires occupants sont séduits

Cette relance s’explique par le fait que les deux moteurs traditionnels du marché ne connaissent plus de ratés. Les ménages investisseurs, auprès desquels les ventes progressent de 27 % et les propriétaires occupants (+ 28 %) sont bel et bien présents : « Investissement locatif et accession tirent ainsi simultanément la croissance du marché, c'est un très bon équilibre », assure auprès de l'AFP la présidente de la Fpi, Alexandra François-Cuxac. Le contexte est particulièrement optimal. Les taux des crédits immobiliers restent bas, l’Etat a confirmé la continuation des aides publiques : « L'annonce du maintien du PTZ et des aides à l'investissement locatif pour 2017 dès le mois d'avril, a donné au marché une visibilité suffisante pour éviter tout effet de « stop and go » à court terme », assure la Fpi.

Le dispositif Pinel toujours effectif

  • Un plafond d’investissement de 300 000 € dans un logement neuf.
  • Un prix au mètre carré habitable ne pouvant excéder 5 500 €.
  • Une réduction d’impôt à 3 niveaux pour 3 durées des locations possibles (12 % pour 6 ans, 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans).

Certaines zones tendues ont moins de stock de logements  

L’offre des logements progresse plus lentement, avec une hausse des mises en vente de logements de 4,5 %, soit 19 847 logements. Un ralentissement lié aux difficultés rencontrées pour concrétiser rapidement des projets immobiliers. La Fpi l'attribue à la rareté du foncier, à une complexité réglementaire croissante et à la fréquence des recours abusifs contre les permis de construire. Résultat, la durée d’écoulement du stock de logements se réduit, à hauteur de 10,1 mois à fin septembre, contre 12,4 mois un an plus tôt et 14 mois en 2014. Une moyenne qui cache mal les tensions relevées à l’échelle des grandes agglomérations, où le stock peut descendre jusqu’à 7 mois. Le lancement des nouveaux projets immobiliers ne parvient donc pas encore à satisfaire totalement la demande.

Il faut veiller à ce que cette croissance se fasse de manière équilibrée entre les grandes métropoles et les territoires moins tendus »

Alexandra François-Cuxac, présidente de la Fpi.