Pinel Outre-mer : un dispositif au plafonnement fiscal porté à 18 000 €

Pinel Outre-mer : un dispositif au plafonnement fiscal porté à 18 000 €
partage(s)

La loi de finances pour 2015 définit les nouvelles règles du dispositif Pinel pour l’investissement Outre-mer. Elle modifie positivement le plafonnement global des avantages fiscaux.

En outre-mer, où les besoins locatifs et notamment intermédiaires sont encore plus cruciaux que ceux de la métropole, les avantages fiscaux de la loi Pinel consentis aux investisseurs qui achètent un logement neuf sont renforcés.

Une réduction d’impôt boostée par la loi Pinel

Toujours dans la limite d’un placement de 300 000 €, comme en métropole, l’investisseur outre-mer peut prétendre à trois réductions d’impôt variant selon la durée d’engagement de location :

  • 23 % sur 6 ans
  • 29 % sur 9 ans
  • 32 % sur 12 ans

Comme en métropole, et depuis le 1er janvier, l’investisseur peut louer à ses ascendants ou descendants dès l’instant où ceux-ci ne font pas partie du foyer fiscal de l’investisseur et respectent les conditions des plafonds de ressources et de loyers.

Bon à savoir

L’achèvement du logement doit intervenir dans les 30 mois qui suivent la signature de l’acte authentique et non pas à la date d’ouverture du chantier.

Un plafonnement global revu à la hausse

Toujours dans la logique d’amener des investisseurs à se positionner outre-mer, l’administration fiscale renforce ses cadeaux. Et alors qu’en métropole, le plafonnement global des avantages fiscaux, immobiliers et autres, est maintenu à 10 000 €, en outre-mer, ce plafond est porté à 18 000 € pour les investissements réalisés depuis le 1er septembre 2014.

Bon à savoir

L’investissement peut aussi se réaliser par le biais de Société civile de placement en immobilier (SCPI). D’autant que dorénavant, la réduction d’impôt est calculée sur 100 % du montant investi dans la SCPI contre 95 % initialement et ce dans la limite de 300 000 € par contribuable et pour une même année d'imposition.