Prix des logements neufs : la tendance est à la pondération

Prix des logements neufs : la tendance est à la pondération

Si le recul des prix dans le neuf se poursuit tout en se stabilisant, une reprise progressive du marché - accompagnée d’une tension des prix - semble toutefois se profiler pour les prochains mois.

Une tendance baissière pondérée

Le marché de l’immobilier neuf aurait-il sorti ses rétro-réacteurs ? Alors qu’une relative stabilité des prix dans le neuf semble se confirmer (toutes localités confondues, les prix dans le neuf ont chuté de seulement 1 % au cours des douze derniers mois), il est intéressant de constater que maisons et appartements sont désormais placés tous les deux sous le signe de l’homogénéité. En effet, sur l’année qui vient de s’écouler, les prix qu'ils affichent n’ont uniformément chuté que de 1 %.

Les maisons neuves « à la traîne » derrière les appartements

Mais si l’homogénéité paraît de mise sur les douze derniers mois, à plus court terme, en revanche, une certaine disparité demeure entre maisons et appartements. Car si l’on se réfère cette fois aux résultats du dernier trimestre, on constate que les appartements ont gagné 0,6 % alors que les maisons, quant à elles, accusaient une perte de près de 1 % (- 0,9 %). Rappelons qu’aujourd’hui, une maison neuve affiche un prix moyen au m² signé de 2 290 € (contre 4 480 € pour un appartement).

Baromètre LPI-Seloger février 2015
Les prix au m² signé des maisons et des appartements dans le neuf.

Des prix immobiliers qui devraient se tendre au 2e trimestre

Comme a pu le constater Michel Mouillart, Professeur d’économie à l’université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, « en janvier dernier, les prix des appartements étaient plus élevés qu’en octobre 2014, ce qui est inhabituel à cette période de l’année ». En effet, saisonnalité du marché de l’immobilier oblige, le volume de transactions est en général légèrement plus important au 4ème trimestre qu’au 1er.

De plus, il est intéressant de remarquer que Michel Mouillard prévoit non seulement une « reprise du marché » mais aussi une « amplification de cette reprise avec l’arrivée du printemps ». Avec le retour des beaux jours (et accessoirement du moral des ménages !), le nombre de transactions devrait en toute logique repartir à la hausse sur cette période. Et une tension se fera alors sentir sur les prix de l’immobilier neuf. Cette inflexion des prix se fera toute fois petit à petit : « les prix vont se tendre (…) mais doucement et sans risque de dérapage » tient à préciser Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger février 2015.

Les points-clés à retenir

  • Le prix moyen au m² d’une maison neuve est de 2 290 € (il était de 2 325 € en janvier dernier).
  • Sur les 3 derniers mois, les maisons perdent 1 %.
  • Sur l’année, le marché immobilier neuf (maisons et appartements confondus) stabilise sa baisse.
  • Une reprise est à prévoir pour le 2ème trimestre.

Téléchargez l'intégralité du baromètre LPI-Seloger février 2015