Des moutons en pâture dans le verger de la résidence « Lugdunum » à Lyon

La broderie végétale renvoie à la soierie lyonnaise © Sud Architectes
partage(s)

Avec des moutons en guise de tondeuse, le développement durable est à son comble pour cette résidence de prestige, en cours de commercialisation au prix moyen de 6 000 €/m².

Sur la colline de Fourvières dans le Vè arrondissement de Lyon, les résidents de l’immeuble « Lugdunum » vont se réveiller au son des cloches de la Basilique. Jusque là rien que de très normal, mais plus insolite en milieu très urbain, ils vont aussi entendre le bêlement des moutons d’Ouessant qui vont paître dans le verger d’un hectare, attenant à la résidence.

Réintroduire l’animal au cœur de la ville

Véritables tondeuses écologiques, ces moutons vont faire le bonheur des propriétaires, de leurs enfants et des passants. D’autant qu’ils ne coûteront rien aux acquéreurs, le verger, les moutons et  les trois ruches, dont ils pourront gracieusement goûter le miel, restent la propriété du promoteur LEM dont la présidente Emilie Delloye entretient un rapport très étroit avec la nature.

Des partis pris constructifs inédits

A l’heure où la RT 2012 contraint trop souvent les promoteurs à réaliser des surfaces compactes et une architecture rébarbative, LEM fait bouger les lignes :

  • Une hauteur de plafond supérieure à 2,80 m.
  • Des surfaces généreuses avec, entre autres, des chambres d’enfant de 15 m².
  • Des ouvertures, baies et fenêtres, représentant 34 % du volume total d’un appartement pour y faire rentrer la lumière.
  • Des espaces conviviaux communs tels piscine, terrain de tennis, jardins.

6 000 €/m², un prix moyen  parmi les plus élevés de Lyon

Situé dans le quartier Saint-Irénée, le programme offre une vue plongeante sur la ville. La qualité du site, des jardins et des prestations en font aujourd’hui un des programmes les plus chers de Lyon, rivalisant avec certains futurs programmes neufs du quartier Confluence ou du plateau de la Croix Rousse. Les prix démarrent à 4 500 €/m² et frôlent les 7 000 €/m² en dernier étage.

Emilie Delloye, pdg du groupe MEL ©DR
Emilie Delloye, pdg du groupe LEM.