Les tours « Black Swans » donnent de la hauteur à Strasbourg

Les tours « Black Swans » donnent de la hauteur à Strasbourg
partage(s)

Trois tours de 50 m de hauteur vont bientôt s’élever dans le ciel de la capitale européenne. Implantées dans la presqu’île Malraux, à Strasbourg, elles vont décliner logements, résidence étudiante, résidences services, hôtel et commerces.

La première pierre de l’opération « Black Swans » vient d’être posée par le maire de Strasbourg, Roland Ries, l’architecte Anne Demians et le promoteur Icade. Les trois tours, de chacune 50 m de hauteur, ont finalement remporté l’assentiment des Strasbourgeois qui avaient, en revanche, rejeté la construction d’une tour de 100 m de haut.

Un morceau de ville sur une friche portuaire de Strasbourg

Comme de nombreuses métropoles régionales, Strasbourg  transforme ses friches portuaires pour en faire un quartier de vie. Déjà, le Palais de la Danse et une médiathèque, aménagée dans un ancien entrepôt animent le site. Un ancien silo à grains de 47 m a également été transformé en résidence universitaire. L’autre objectif est de créer un lien entre le centre ville et ce quartier sud de la ville et par ricochet, développer l’axe économique entre Strasbourg et Kehl.

 Ces trois tours seront un élément central de ce nouveau morceau de ville qui sera  le cœur d’une agglomération transfrontalière ».

Roland Ries, maire de Strasbourg

Les tours « Black Swans », une opération mixte et des logements à 4 500 €/m²

L’opération se développe sur 30 000 m² et sollicite 100 millions d’euros d’investissement. C’est au bord du bassin d’Austerlitz que vont s’ériger les trois tours :

  • 220 logements en secteur libre au prix moyen de 4 500 €/m²
  • Une résidence étudiante
  • Une résidence avec services
  • Des commerces

Bon à savoir

Selon la fédération des promoteurs, le prix moyen du neuf dans l’agglomération strasbourgeoise se situe à 3 264 €/m²

La rédaction vous conseille :