Urbanisme : l'éco-quartier Fort d’Issy, précurseur de la COP21

Urbanisme : l'éco-quartier Fort d’Issy, précurseur de la COP21
partage(s)

Pionnier en matière de géothermie, connecté à IssyGrid, premier réseau de quartier intelligent, doté de la collecte pneumatique des ordures ménagères, l’éco-quartier Fort d’Issy est emblématique en matière de développement durable. Bilan trois ans après sa livraison.

Perché sur les hauteurs de la ville, le Fort d’Issy domine la ville et « surveille Paris ». C’était d’ailleurs sa vocation à la fin du XIXe siècle. Au XXIe, le rôle de forteresse militaire n’a plus lieu d’être et le site est alors démilitarisé. La mairie d’Issy lorgne sur cet espace de 12 hectares. Il faudra néanmoins 14 ans de discussion avec l’armée et mettre sur la table 62 millions d’euros pour envisager de réaliser un éco-quartier.

Bon à savoir

Entre 2009 et 2010, les logements réalisés par Bouygues Immobiier, Kaufman & Broad, BNP Paribas Résidentiel et Nexity se sont vendus à 6 200 €/m² parking compris. Aujourd’hui, le neuf s’achète à 8 500 €/m² sur la commune.

Un morceau de ville et une référence en matière de Smart City

Avec ses 12 hectares, Fort d’Issy représente 5% du territoire d’Issy-les-Moulineaux et accueille 3 500 habitants qui peuvent presque vivre en autarcie :

  • 1 623 logements BBC Effinergie dont 330 logements sociaux.
  • 2 300 m² de commerces et d’équipements publics (écoles, crèche, gymnase, piscine Feng Shui, espace culturel, conciergerie).
  • 44 000 m² d’espaces verts.
  • 300 arbres fruitiers.
  • 1 200 m² de jardins partagés.

Un éco-quartier à la pointe du développement durable

Pionnier lors de son lancement, l’éco-quartier l’est toujours quelques années plus tard avec quatre points forts.

  • 1. La géothermie couvre 78 % des besoins

Le réseau de chaleur est constitué de la centrale de géothermie et d’une boucle de chaleur qui alimente une série de sous-stations équipées de pompes à chaleur situées en pied de chaque immeuble. Les besoins de chauffage et d’eau chaude sont couverts à 78 %, les 12 % restant sont fournis par l’électricité qui alimente les pompes à chaleur. Par rapport à un chauffage au gaz, l’économie sur la facture est de 30 % et le gain en CO2 est de 2000 tonnes par an.

  • 2. La consommation énergétique des immeubles connue grâce à IssyGrid

Actuellement, 800 logements sont connectés au réseau intelligent IssyGrid par des compteurs communicants. Ce qui permet de suivre en ligne et heure par heure la consommation moyenne des immeubles. Dès janvier, la consommation, en temps réel, bâtiment par bâtiment, d’électricité, d’eau et de chauffage va être affichée dans les halls afin de stimuler la démarche d’économies à l’échelle du Fort. A terme, la connexion va économiser de 3 à 4 GWh d’électricité et 180 tonnes de CO2 eq par an.

Ce sont toutes les innovations mises au service du quotidien des habitants et bénéfiques à l’environnement qui ont permis d’imaginer la ville du futur. Le Fort est un quartier pionnier en matière de mieux vivre et de maîtrise de l’impact écologique. Il est aussi le reflet d’une commune des Hauts-de-Seine qui a pris très tôt conscience de l’enjeu environnemental et de ses retombées».

André Santini, député des Hauts-de-Seine, maire d’Issy-les-Moulineaux

  • 3. Equipement domotique et fibre optique

Les appartements équipés d’un système de domotique peuvent gérer la lumière, les volets, le chauffage. Les habitants peuvent programmer la fermeture automatique des volets et l’allumage des lumières et être informé de leur consommation énergétique. Tous les logements sont raccordés à la fibre optique.

© Olivier Wogensky, Architecture-Studio
© Olivier Wogensky, Architecture-Studio

  • 4. Collecte pneumatique des déchets

Dans l’éco-quartier du Fort, 55 tonnes de déchets par mois sont générées. Le parti pris a été alors de l’équiper d’un système d’aspiration mobile par camion. Concrètement, les habitants déposent leurs déchets dans des bornes de collecte qui les stockent dans des réservoirs enterrés. Les déchets sont ensuite aspirés à partir de deux points situés à l’extérieur du Fort. Ce  système supprime les conteneurs, les charges de pré-collecte d’entretien, de sorite et de rentrée des bacs, réduit la distance parcourue par les camions et minimise les nuisances sonores et les émissions de gaz à effet de serre.

Bon à savoir

Un sondage réalisé par OpinionWay pour le compte de la ville et de Bouygues Immobilier sur la qualité de vie au Fort révèle que 95 % sont satisfaits du système de collecte des ordures ménagères. 77 % utilisent la domotique et 68% apprécient la proximité des équipements publics et leur qualité, 70 % ont vu leur facture énergétique baisser et 95 % sont fiers d’habiter ce nouveau quartier.

Et après, quelles améliorations apporter au quartier Fort d’Issy  ?

Toujours en ébullition, la ville d’Issy-les-Moulineaux teste des solutions en matière de mobilité urbaine pour améliorer la fluidité des déplacements urbains, faciliter la vie des Isséens et réduire les émissions de CO2. La ville est d’ailleurs associée au projet So Mobility : développement d’offres multimodales, covoiturage, optimisation du stationnement, anticipation de nouveaux modes de transports… Ainsi, l’éco-quartier expérimente :

  • le parking partagé avec l’école Louise Michel,
  • le suivi en temps réel des bus, avec Zenbus grâce au smartphone,
  • les voitures électriques en libre service via Autolib’.

Bon à savoir

A côté des équipements visant à améliorer les services au niveau de la mobilité à l’intérieur du Fort, de nouvelles initiatives devraient accentuer l’efficacité énergétique avec une plus grande intégration des immeubles au sein d’IssyGrid, système d’information qui analyse l’ensemble des ressources de production mais aussi la consommation d’énergie du quartier.

La rédaction vous conseille :