Paris : de nouveaux logements vont voir le jour sur près de 50 hectares

Paris : de nouveaux logements vont voir le jour sur près de 50 hectares

La Ville de Paris et la SNCF ont signé un protocole foncier pour créer de nouveaux parcs, des équipements publics et près de 8 000 logements dans le nord-est et le sud-est de la capitale.

Paris, des anciens terrains ferroviaires transformés en quartiers urbains

Dans le cadre de son protocole foncier permettant de transformer des terrains ferroviaires en nouveaux quartiers urbains et durables, Paris compte aménager près de 7 sites. Cet ensemble de terrains doit d'ailleurs s’étendre sur 50 hectares : le sud-est de Paris (quartiers Bercy-Charenton et Gare de Lyon-Daumesnil) et le nord-est parisien (Chapelle-Charbon, Hébert, Ordener-Poissonniers, Gare des Mines et Dubois) sont concernés.

Le coup de pouce de la SNCF

Trois anciens sites ferroviaires étant cédés à la ville de Paris et à ses aménageurs, quatre autres seront aménagés par les filiales du groupe SNCF.

4 000 logements au cœur de Bercy-Charenton

La plus grande emprise, d’une surface de 19 hectares, se trouve à Bercy-Charenton où au moins 4 000 logements seront construits dont 60 % relevant du parc social, 20 % du logement intermédiaire, les 20 % restants se répartissant en bureaux, activités logistiques, hôtels, commerces, un collège, trois écoles ainsi que des équipements sportifs. La villes affirme que 20 à 30 % des 8 000 logements totaux du protocole devraient être livrés d’ici 2020.

Du logement pour tous dans la « transition écologique »

De nouveaux rapprochements dont Anne Hidalgo, maire de Paris, et Guillaume Pepy, président de la Sncf, se réjouissent : « Ces projets portent avec force nos priorités pour Paris », insiste la maire, à savoir le logement pour tous avec la « volonté d’inscrire la nature au cœur de la ville avec de nouveaux espaces verts, sans oublier le développement de l’offre des services publics et le renforcement du dynamisme économique ». Une satisfaction dont se fait l’écho Guillaume Pepy, saluant la signature d’un protocole qui est « le fruit d’un travail de près de deux ans pour définir ensemble des projets urbains ambitieux ».

Un nouveau grand parc de 6 hectares

Une touche de vert sera apportée au projet global avec la création d’un nouveau grand parc de 6 hectares dans le nord parisien, à Chapelle-Charbon. Mais ce n’est pas la première fois que la Ville de Paris et la Sncf signent ce type de protocole : le précédent, signé en mai 2015, est déjà en cours.