Acheter votre logement dans le neuf sans apport, c'est possible !

Acheter votre logement dans le neuf sans apport, c'est possible !

Il n’est plus indispensable de disposer d’un apport personnel pour pouvoir décrocher un crédit immobilier. Le prêt à taux zéro (PTZ) permet notamment de faire l'impasse sur le « sacro-saint » apport.

1er achat : si vous n'avez pas d'apport, le PTZ est votre meilleur ami

Si l’on est un primo-accédant, on ne peut pas compter sur la revente de son bien immobilier pour financer son apport personnel… Et si l’on ne dispose pas d’une épargne suffisante ou encore d’un héritage providentiel, rassembler la somme nécessaire (le plus souvent entre 10 et 15 % de la somme empruntée) pour constituer un apport peut rapidement virer au parcours du combattant…

Dans le cas de l’achat d’un logement neuf, il est toutefois possible de se passer de ce fameux apport en profitant du prêt à taux zéro (PTZ). En effet, ce dernier a valeur d’apport personnel aux yeux des banques. Et sous réserve d'y être éligible, l’acquéreur d’un logement neuf en résidence principale aurait tort de se priver des nombreux avantages qu'offre ce prêt au taux imbattable (pas d’intérêts ni de frais de dossiers, qui dit mieux ?).

Concrètement, ça donne quoi ?

Pour une famille de cinq personnes (un ménage + 3 enfants) dont le projet d’acquisition viserait un logement neuf situé en zone B2, le PTZ sera plafonné à 53 130 €. Soit 253 000 € (le coût maximal de l’opération, hors frais de notaire) multiplié par 21 % (le pourcentage en vigueur dans cette zone).

Le PTZ permet de financer 26 % du montant du bien immobilier

Réservé aux primo-accédants, le PTZ permet de financer jusqu’à 26 % du montant d’un prêt immobilier. À géométrie variable, son montant varie notamment selon :

  • les ressources du futur acquéreur (ses revenus imposables ne doivent pas dépasser un certain plafond),
  • le prix d’acquisition du logement,
  • la composition du ménage (c’est à dire le nombre de personnes qui occuperont le logement),
  • et enfin la zone géographique où l’achat sera effectué.

Quant au différé de remboursement (c’est à dire la période au cours de laquelle l’emprunteur ne rembourse pas son prêt) dont pourront bénéficier les foyers aux revenus les plus modestes, sa durée pourra aller jusqu’à 14 ans.

Bon à savoir

Outre le prêt à taux zéro, les acquéreurs d’un logement neuf pourront se passer d’apport personnel en ayant recours - sous conditions - à des dispositifs tels que le prêt conventionné (PC) et le prêt d’accession sociale (PAS).

La rédaction vous conseille :