Immobilier : quels sont les labels à privilégier pour acheter dans le neuf ?

Les labels répondent à un cahier des charges qui édicte les critères à respecter. © KB3
partage(s)

Dans l’immobilier neuf, les bâtiments peuvent prétendre à des labels s’ils répondent à des critères stricts de construction. Alors quels sont les labels à privilégier pour obtenir un logement performant et innovant ?

Privilégiez le label Effinergie + pour réduire votre consommation énergétique

Le label Effinergie + vise à réduire la consommation énergétique des logements neufs en s’appuyant sur plusieurs objectifs :

  • Une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques.
  • L’enveloppe du logement doit présenter une parfaite étanchéité à l’air.
  • La présence d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC) optimisée.
  • Une performance des équipements de chauffage.
  • Une introduction des énergies renouvelables.

Visez une réduction des consommations d’énergie primaire avec le label HPE

Le label HPE est plus exigeant que la norme RT2012 qui s’applique lors de la construction d’un logement neuf. En effet, le label HPE (Haute Performance Energétique) renforce l’objectif de réduction de la consommation d’énergie des bâtiments en visant une réduction des consommations d’énergie primaire de 10 % par rapport à la RT2012.

Bon à savoir

Le label HPE peut être renforcé par le label THPE (Très Haute Performance Energétique), qui vise une réduction de 20 % des consommations d’énergie primaire par rapport à la RT2012, ainsi que le renforcement de quelques exigences des moyens.

Encouragez la production d’énergie renouvelable en choisissant le label BEPOS

Le label BEPOS (Bâtiment à Énergie Positive) implique que la production d’énergie renouvelable d’un logement doit être supérieure aux consommations du bâtiment. Cela signifie que des tests d’étanchéité à l’air des réseaux de ventilation doivent être pris en compte, car l’étanchéité des réseaux VMC est enjeu du label BEPOS (cette dernière a un impact important sur la consommation d’énergie et la qualité de l’air intérieur). De même, il faut tenir compte des consommations électriques domestiques, des consommations liées au cycle de vie des matériaux de construction et des consommations liées au déplacement des habitants.

Optez pour le label BBCA afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre

Le label BBCA (Bâtiment Bas Carbone) est très récent puisqu’il a été créé en mars 2016. Ce label vise la réduction des émissions de gaz à effet de serre des bâtiments neufs lors de leur construction, mais également durant l’ensemble de leur cycle de vie. Ainsi, pour obtenir ce label, il s’agit de respecter 4 critères :

  • Une construction raisonnée.
  • Une exploitation maîtrisée.
  • Le stockage carbone.
  • Une économie circulaire.

Vidéo : Les critères de labellisation BBCA

Faites le choix de la biodiversité avec le label Biodivercity

Le label Biodivercity permet d’évaluer les performances écologiques des bâtiments neufs, afin de prendre en compte et de valoriser la biodiversité dans les îlots bâtis. Ainsi, il s’agit pour le professionnel d’acquérir la connaissance et la compréhension au sujet de la biodiversité, de viser une architecture écologique valorisant le site biologique et le vivant et d’évaluer les facteurs scientifiques qui font la valeur écologique du projet avec l’aide d’un écologue.

Choisissez Le label Well pour vos équipements

Le label Well a d’abord été lancé aux États-Unis en 2014 et consiste en un référentiel qui se concentre sur le bien-être de l’occupant et non sur le bâtiment. Ainsi, il prend en compte 7 domaines : l’air, l’eau, l'alimentation, la lumière, l'activité physique, le confort et l’esprit. Concrètement, il s’agit de proposer des équipements qui répondent le mieux possible à ces besoins.

Conseil SeLogerNeuf

Pour bien choisir son logement neuf, il s’agit de distinguer les labels et les normes. Les normes ont un caractère obligatoire, elles définissent un nombre de critères qui doivent être appliqués, au risque que le bâtiment ne soit pas conforme. Les labels, quant à eux, sont facultatifs mais doivent respecter un cahier des charges exigeant pour pouvoir constituer une sorte de bonus pour le bâtiment.