Les clés pour bien acheter un logement neuf

Les clés pour bien acheter un logement neuf
partage(s)

Acquérir un logement neuf offre de nombreux avantages : frais de notaires réduits, économies d'énergie, etc.  Mais acheter sur plan, c’est choisir un bien immobilier qui n’existe pas encore. Alors, avant de vous lancer, suivez nos conseils.

Acheter un logement neuf offre de nombreux avantages. Vous n'avez pas de travaux à prévoir et vous pouvez personnaliser votre logement afin qu’il réponde à toutes vos attentes. Les frais de notaires sont réduit : 2 à 3 % contre 6 à 8 % dans l'ancien. Enfin, investir dans le neuf, c’est l’assurance de disposer d’un grand confort et d’équipements modernes, permettant de réaliser des économies d’énergie.

Informez-vous sur la vie du quartier

Avant d’acheter un logement sur plan, il est conseillé de bien visiter le quartier : nuisances éventuelles, accessibilité aux transports, espaces verts, etc. Nous vous recommandons également de vous informer en mairie, sur la proximité des écoles, crèches et équipements publics. Informez-vous sur la carte scolaire, afin de savoir de quels établissements dépendra votre logement. Si ce dernier se trouve dans un nouveau quartier, renseignez-vous auprès de la commune, pour connaître les futurs équipements dont il sera doté.

Les garanties offertes par la VEFA

Trois garanties sont indiquées sur le contrat de la VEFA (Vente en état futur d’achèvement) :

  1. La garantie de remboursement des fonds si le programme neuf ne voit pas le jour.
  2. La garantie d'achèvement pour qu'il soit mené à son terme.
  3. La garantie dommages-ouvrage pour la réparation des vices de construction, couverts par la garantie décennale.

Portez une attention particulière au « plan de masse »

Il est également indispensable d’étudier le « plan de masse » ainsi que la notice technique remise par le promoteur. Le plan de masse vous permettra de visualiser le projet immobilier dans son intégralité : délimitation de la zone à construire, topographie du terrain, échelle de grandeur adoptée, accès et  raccordements aux réseaux, etc. De son côté, le plan de situation permet de localiser le terrain et donne des informations sur les règles d’urbanisme applicables.

Renseignez-vous sur le sérieux du promoteur immobilier

Avant d’acheter un logement neuf, il est essentiel de se renseigner sur le promoteur immobilier. Ainsi, il est judicieux de faire des recherches sur Internet, pour avoir des informations sur les précédents programmes immobiliers réalisés et contacter d’anciens clients afin de recueillir leurs impressions : difficultés éventuelles, satisfaction concernant la qualité de construction de leur logement, respect des délais de livraison. D’autre part, le descriptif technique remis par le promoteur donne de nombreux détails sur les matériaux utilisés, les parties communes, etc. Renseignez-vous notamment sur la sécurisation de la résidence et de l'accès au parking. Si le logement acheté est en rez-de-chaussée, la pose d'un vitrage retardateur d'effraction est fortement conseillée (certains assureurs le réclament à leurs assurés).

Conseils SeLogerNeuf

Pensez à personnaliser votre habitation. Revêtement du sol, équipements de la salle de bains et de la cuisine… les promoteurs prévoient souvent des options permettant de choisir la finition de son logement, contre un supplément de prix.

Soyez attentif au moment de la livraison

Quand on achète son logement sur plan, il est indispensable de surveiller les délais de livraison. En cas de retard, il est possible de négocier des indemnités. Nous vous conseillons de surveiller régulièrement l’avancée des travaux, afin de déceler les éventuelles malfaçons et de pouvoir demander au promoteur de les corriger. Au moment de la livraison, notez tous les défauts que vous percevez, afin de les mentionner sur le procès-verbal. Si vous remarquez un problème après la visite, vous avez encore la possibilité de le signaler au promoteur par lettre recommandée avec AR, dans un délai d'un an à compter de la réception des travaux. Le promoteur est tenu d’effectuer toutes les réparations nécessaires. Dans le cas contraire, vous pouvez choisir l'entreprise de votre choix pour les effectuer, et envoyer la facture au promoteur. Si ce dernier refuse de la payer, il faudra faire appel à la justice pour régler le litige.

Que faire pour les retards dus à des cas de force majeure ?

Les retards dus à des cas de force majeure (catastrophes naturelles,…) ne sont pas comptabilisés. Dans le contrat, il faut donc négocier les différentes conditions dans lesquelles le promoteur décline toute responsabilité.