Logement neuf vs logement ancien : halte aux idées reçues

Logement neuf vs logement ancien : halte aux idées reçues
partage(s)

Si vous hésitez entre acheter dans le neuf ou dans l'ancien, la rédaction de Selogerneuf vous aide à faire le tri parmi les idées reçues afin de vous permettre de mieux appréhender les particularités de ces deux types de logement.

Le taux des frais de notaire est identique 

FAUX : Les frais de mutation, improprement appelés frais de notaire, sont moins élevés dans le cas de l'achat d’un logement neuf. Ils sont de 6 à 8 % du montant de la transaction pour un logement ancien contre 3 à 4 % dans le cas d'un logement neuf.

Les charges courantes sont plus faibles dans les logements neufs

VRAI : En achetant un logement neuf, vous verrez votre facture énergétique s'alléger car tous les logements neufs sont construits selon des normes techniques de sécurité (installations électriques, de gaz etc) et une isolation thermique et phonique optimale. De plus, vous serez exonéré partiellement ou totalement de taxe foncière durant les deux premières années qui suivent l’achèvement de la construction.

Pour se garer, logement neuf ou ancien : c’est du pareil au même

FAUX : Si vous disposez d’une voiture, sachez que les logements neufs sont quasi systématiquement livrés avec une place de parking, qu’elle soit en sous-sol ou à l’extérieur. Ce qui n’est que très rarement le cas pour les logements anciens.

Bon à savoir

Dans le cas de l'achat d'un logement neuf, vous bénéficiez de la garantie de parfait achèvement qui dure un an à compter de la date de réception de votre bien. Cette garantie porte sur tous les défauts de conformité et malfaçons que vous pourriez signaler lors du procès verbal de réception du logement.

Le prix d’acquisition d’un logement neuf est plus élevé

VRAI : On estime qu’un bien immobilier dans le neuf a un montant plus élevé de 15 à 20 % par rapport à celui d’un bien immobilier dans l’ancien. En revanche, il faut prendre en compte certains critères qui peuvent justifier un tel écart :

  • Un bien immobilier neuf est construit et équipé selon certaines normes récentes qui exonèrent l’acquéreur de tous travaux durant 10 à 20 ans.
  • Le bien dispose des garanties biennales et décennales qui offrent l’assurance à l’acquéreur d’être indemnisé en cas de préjudice suite à la livraison du bien.
  • En général, les biens immobiliers neufs sont systématiquement livrés avec une ou deux places de parking, comme nous l’avons vu précédemment. Ces places de parking sont comprises dans le prix d’achat du logement, mais notez bien que selon les villes, cet emplacement aurait une valeur de 7 000 à 20 000 €.

Le cadre de vie est différent selon que l’on habite dans le neuf ou l'ancien

VRAI : En effet, si vous souhaitez vivre en centre-ville, sachez que vous avez peu de chance d’y trouver un logement dans le neuf. Pour que des logements neufs soient construits, il faut des terrains disponibles, et c’est bien souvent à la périphérie des villes voire à l’extérieur que vous avez le plus de chance de les trouver.

C’est pourquoi le cadre de vie diffère selon votre choix : en jetant votre dévolu sur un logement ancien, vous avez plus de chance de vivre au plus près du centre-ville, et de bénéficier des commodités qu’il offre. Mais si le neuf a votre préférence, vous serez amené à vivre en lisière de la zone urbaine, ce qui vous permet de profiter d’une diminution de la circulation automobile, de plus de calme.

L’acquisition d’un logement neuf est plus longue qu’un logement ancien

VRAI : Lorsque vous décidez d’acheter un logement ancien, vous signez un compromis de vente et en général, vous passez devant le notaire et disposez des clefs dans un délai de 2 à 3 mois suivant la signature de ce compromis. Dans le neuf, ne soyez pas trop pressé : dans la majorité des cas il s’agit de biens qui sont construits sur plans et réservés avant même le début des travaux. Il faut donc compter entre 18 et 24 mois pour entrer dans les lieux.

Normes BBC : un vrai bonus pour un logement dans le neuf

Une maison BBC permet d'obtenir des conditions de financement avantageuses, notamment dans le cadre d'un prêt à taux zéro renfrocé (ou PTZ+). En outre, en cas de vente, un bien BBC vous permettra de réaliser une plus-value significative eu égard aux économies réalisées ainsi qu'à l'adéquation du logement aux normes récentes de réglementations thermiques.

Les logements neufs sont plus écologiques

VRAI : Les logements neufs sont obligatoirement construits selon des normes énergétiques (BBC, THQE, etc) qui vous permettent d’acquérir un logement très peu énergivore. De surcroît, on voit de plus en plus de logements neufs livrés avec des moyens de chauffage modernes et très peu coûteux tels que les chaudières à bois.

La fiscalité à la revente est différente

FAUX : Lors de la revente d’un bien, les règles fiscales s’appliquent de la même façon, qu’il s’agisse d’un bien neuf ou ancien. Si la résidence principale est exempte de l’impôt sur les plus-values immobilières, la résidence secondaire et les biens locatifs, quant à eux, n’y échappent pas.

Les prêts conventionnés et PTZ ne concernent que les logements neufs

FAUX : Les prêts conventionnés et les prêts à taux zéro concernent aussi bien les logements neufs que les logements anciens. Il s’agit du PTZ+, du prêt action logement, du prêt Paris logement (PPL), du prêt à l’accession sociale (PAS).

Les prêts obtenus avec un compte épargne logement (CEL) et un prêt épargne logement (PEL) peuvent avoir pour objet l’achat d’un logement neuf ou ancien, voire à financer des travaux. Le principal étant que le prêt soit destiné à la résidence principale de l’emprunteur.

Enfin, l’éco prêt à taux zéro, quant à lui, n’est accordé logiquement que pour des logements anciens : en effet il a pour objet la mise aux normes thermiques, et ne concernent donc pas les logements neufs.

Il n’y a pas de TVA à payer en achetant un bien immobilier ancien

VRAI : Le prix affiché d’un bien immobilier neuf comprend 20 % de TVA que l’acquéreur va payer. Le promoteur encaisse cette TVA mais il la restitue intégralement à l’Etat. Le prix d’un bien immobilier dans l’ancien, quant à lui, ne comprend pas de TVA.