Investissement locatif : Que faire après la défiscalisation ?

Investissement locatif : Que faire après la défiscalisation ?

Vous avez bénéficié d’un dispositif de défiscalisation mais celui-ci prend fin ? Afin de préparer au mieux l’après défiscalisation, redéfinissez votre stratégie, prenez votre temps et étudiez bien le marché immobilier avant de prendre la moindre décision.

Après votre période de défiscalisation, faites le bilan

À l’issue de la période de défiscalisation dont vous avez bénéficié, il est important de dresser un bilan afin de savoir si la mise en location de votre bien s’est déroulée de façon optimale. En effet, un logement qui mérite d’être gardé est un bien qui se loue facilement et rapidement. De trop longues et fréquentes vacances locatives sont néfastes pour un propriétaire, car le bien se dégrade rapidement et vous ne touchez pas de loyers durant ces périodes, il y a donc un gros manque à gagner. Si ces vacances locatives sont trop fréquentes et que vous souhaitez malgré tout conserver votre bien, repensez votre stratégie : vous pouvez par exemple réaliser des travaux pour améliorer le confort des locataires, baisser un peu le loyer, ou simplement déléguer la gestion locative à un professionnel qui saura vous trouver rapidement des locataires.

Ne vendez pas en même temps que les autres copropriétaires

Il n’est pas rare que lors de la construction d’une résidence neuve, de nombreux propriétaires achètent les logements de cette même résidence dans l’objectif de les louer, afin de bénéficier du même programme de défiscalisation. Ces dispositifs prennent donc généralement fin en même temps pour l’ensemble des propriétaires ou presque, et il peut arriver qu’à l’issue du dispositif, les propriétaires décident de revendre leurs biens, tous en même temps. Si vous observez ce phénomène dans la résidence où se situe votre bien et que vous souhaitez également revendre le vôtre, ne vous précipitez pas et attendez un peu que le nombre de logements en vente se réduise. En effet, lorsque de nombreux logements d’une même résidence sont mis en vente en même temps, cela tend à tirer les prix vers le bas et vous risqueriez de vendre avec une faible plus-value, voire de vendre à perte.

Bon à savoir

Si vous avez bénéficié jusqu’à présent d’un dispositif de défiscalisation qui ne concernait pas les logements meublés, il peut être intéressant de vous pencher sur les régimes LMP et LMNP afin de louer votre logement meublé.

Envisagez des travaux de rénovation pour valoriser le logement

Lorsque vous avez bénéficié d’un dispositif de défiscalisation et que ce dernier touche à sa fin, il s’est généralement écoulé plusieurs années, et sachez qu’à seulement 10 ans, un logement que vous aviez acheté neuf à l’époque est désormais considéré comme ancien. En l’espace de quelques années, les normes, notamment thermiques et phoniques ont évolué, certains revêtements et équipements ont été plus ou moins endommagés ou peuvent tout simplement gagner à être changés, la chaudière peut être moins performante, etc. Il peut donc s’avérer intéressant de réaliser quelques travaux de plus ou moins grande importance, afin de remettre certains réseaux et équipements aux normes, et pour rendre le logement globalement plus attractif. Vous pourrez alors certainement vous permettre d’augmenter le loyer, et votre logement attirera les regards d’un nombre croissant de locataires potentiels.

Ne vendez votre bien immobilier que si vous avez intérêt à le faire

Maintenant que vous ne bénéficiez plus du dispositif de défiscalisation, vous songez à revendre votre bien. Soyez prudent(e), prenez votre temps et ne vendez que si vous avez intérêt à le faire. Si par exemple votre logement est actuellement occupé par un locataire déjà en place, en cas de revente et de rachat par un autre investisseur, vous revendrez certes facilement, mais avec une décote très importante, ce qui pourra entraîner une moins-value. Étudiez donc le marché, et sachez être patient si votre logement est occupé, il peut être plus judicieux d’attendre la fin du bail pour le revendre vide et au prix du marché.

Bon à savoir

La colocation attire un nombre toujours croissant de locataires, il peut donc s’avérer intéressant d’étudier cette piste à l’issue de la période de défiscalisation, à condition de prendre le temps d’étudier le marché immobilier local, et d’être certain que votre logement est idéalement situé.