Prêt Action Logement : un coup de pouce pour les salariés

Prêt Action Logement : un coup de pouce pour les salariés
partage(s)

Pour boucler un plan de financement, le prêt Action Logement, ex 1% Logement, apporte le coup de pouce nécessaire. A condition d’être salarié d’une entreprise de plus de 10 employés.

Le prêt Action Logement (ex 1 % Logement) fait partie  de ce que l’on appelle les « petits prêts » car son montant n’est pas très important. Néanmoins, il peut permettre de faire passer un dossier de prêt et constitue en cela un coup de pouce salutaire.

Le prêt Action Logement pour quel emprunteur ?

L’emprunteur doit être salarié d’une entreprise du secteur privé employant au moins 10 personnes. S’il est à la retraite depuis moins de 5 ans, il peut aussi en bénéficier.

Il doit faire de ce logement sa résidence principale et  donc l’occuper au moins 8 mois. Sauf s’il est en mobilité professionnelle auquel cas il n’est pas nécessaire d’être primo-accédant.

Bon à savoir

Le prêt Action Logement n’est pas accordé automatiquement par l’entreprise. Tout dépend de sa politique. Certaines sociétés préfèrent privilégier le secteur locatif. Avant d’établir un plan de financement incluant le 1%, mieux vaut se renseigner auprès de son employeur et de l’organisme collecteur auquel la société verse sa participation à l’effort de construction.

Pour quel montant ?

Le montant maximal du prêt ne doit pas dépasser 30 % de l’opération. Il varie selon les zones géographiques :

  • entre 15 000 et 25 000 € en zone A,
  • entre 15 000 et 20 000 € en zone B,
  • entre 7 000 et 15 000 € en zone B2,
  • entre 7 000 et  10 000 € en zone C.

Ce montant peut être majoré de 5 000 à 10 000 € dans le cas d’une mutation professionnelle, d’un Prêt d’accession sociale ou d’un achat par un emprunteur ayant moins de 30 ans.

Les points clés à retenir

  • Un petit prêt qui sert à boucler un plan de financement.
  • Un  taux à 1,25 % sur une durée maximale de 20 ans.