Prêt immobilier du secteur libre : faites jouer la concurrence

Prêt immobilier du secteur libre : faites jouer la concurrence

Les prêts du secteur libre, à taux fixe ou à taux révisable, échappent à toute contrainte. Si ce n’est à celle de présenter un bon dossier avec de solides garanties. Ils affichent des taux spécialement attractifs.

Les banques et les courtiers s’accordent à dire que les taux sont historiquement bas. En effet, en taux fixe, le taux moyen, hors assurance, se situe autour de 2,40 % sur 15 ans, 2,66 % sur 20 ans et 2,97 % sur 25 ans.

Maël Bernier, porte-parole de Meilleurtaux

Pour la première fois, l’ensemble des taux passe sous la barre symbolique des 3 %. Et pour les meilleurs dossiers, le taux sur 15 ans peut se décrocher en dessous de 2 % ».

Proposer un dossier bien ficelé pour décrocher un meilleur taux

Même si les taux sont au plus bas, les banques n’en regardent pas moins les dossiers avec acuité. Sans rechercher le profil idéal, elles rechignent à prendre des risques. Elles demandent :

  • un apport personnel de 10 % minimum,
  • une ancienneté dans le poste occupé avec un contrat à durée indéterminée,
  • une absence d’incidents bancaires,
  • Une absence de recours chroniques aux découverts.

Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi

Plus votre profil est soigné et révèle un mode de vie en adéquation avec les revenus, moins la banque est méfiante. Les jeunes ne sont pas pénalisés, bien au contraire, puisque la banque mise sur une carrière évolutive pour placer ultérieurement des produits tels un compte-épargne, une assurance vie… ».

Pourquoi passer par un courtier ?

Pour décrocher le meilleur taux, l’emprunteur peut s’adresser en premier à sa banque. Mais parallèlement, il a intérêt à regarder du côté des courtiers. En effet, ceux-ci travaillent avec plusieurs banques et savent, en fonction du profil de l’emprunteur, à quelle porte frapper. Par ailleurs, les honoraires versés au courtier correspondent aux frais de dossier bancaires demandés par les banques.

Bon à savoir

 Une étude réalisée par 60 millions de consommateurs révèle que passer par un courtier fait réaliser une économie de 21 % sur le coût total du crédit. Pour arriver seul à ce résultat, il faudrait prendre rendez-vous avec une trentaine de banques, comparer les offres et négocier !