PTZ 2015 : le prêt à taux zéro boosté

PTZ 2015 : le prêt à taux zéro boosté

Après une première amélioration en octobre 2014, le PTZ élargit, en 2015, son champ d’action. Cantonné précédemment aux logements neufs, il s’ouvre dorénavant aux logements anciens afin de soutenir les territoires ruraux.

Créé au milieu des années 90, le PTZ est un prêt à taux zéro versé par l’Etat. C’est un dispositif d’incitation et de soutien à l’achat des primo-accédants. Le montant de ce prêt est conditionné par le nombre de personnes qui composent le foyer, les revenus des ménages, ainsi que la zone d’achat du bien (A, B1, B2 ou C). Aujourd’hui, le gouvernement a choisi de repenser totalement ce dispositif afin de toucher davantage de primo-accédants. Voici, donc, les derniers points clés de ce nouveau PTZ+ :

  • Un recentrage du prêt dans les zones où les classes moyennes à modestes construisent (zones B2, B2 et C). Ici, le montant accordé sera bonifié et le plafond de ressources relevé.
  • Une amélioration des conditions de remboursement. Cette mesure inclut, notamment un différé de remboursement pour les personnes au revenu moyen. En outre, le différé existant sera allongé pour les ménages modestes.

5 500 € de plus grâce au nouveau PTZ

Un couple de toulousains disposant d’un revenu mensuel de 2 250 € aurait eu  droit à 43 500€ avec la version précédente du PTZ. Avec le nouveau PTZ, ce montant passerait à 49.000 €, le tout, avec un différé de remboursement possible sur 7 ans au lieu de 5. 

PTZ : les communes qui changent de zone

Depuis octobre 2014, les zones d’attribution du PTZ ont été modifiées. Et ainsi, pas moins de 1 840 communes ont changé de zone. Il en résulte, plus précisément, 1 170 surclassements et 670 déclassements. Ainsi, par exemple, certaines grandes villes ont été surclassées en zone A, comme Montpellier, Lille et Lyon. De plus, désormais, la zone A concentre également davantage de départements comme les Bouches du Rhône, l’Hérault ou encore le Nord.

Acheter dans l'ancien devient possible 

Désormais, le PTZ+ est ouvert à l’achat ancien, et ce, dans près de 6000 communes rurales. Cette aide est attribuée sous conditions de travaux. Objectif : revitaliser les centres-bourgs et corriger certaines lacunes de l’ancien PTZ+. Ce dernier couvrait essentiellement des zones relativement tendues et qui offraient des prix plutôt élevés. Autres changements, la suppression de la condition de performance énergétique dans un but de simplification et la condition de prix dans le cadre de la vente du parc social à ses occupants est assouplie. Enfin, le revenu plancher est également augmenté, dans le cadre de l’application des conditions de ressources.

A lire aussi : Habitez-vous dans une ville éligible au PTZ 2015 ? 

Les points clés à retenir

  • Montants et plafonds de ressources élevés dans les zones B et C.
  • Le PTZ s’étend à l’achat de logements anciens sous conditions.