Le guide pour réussir mon achat dans le neuf

Déterminez votre capacité de remboursement

Déterminez votre capacité de remboursement
partage(s)

Il est d'usage pour les banques de fixer le taux d’endettement à un tiers des ressources de l’emprunteur. Selon votre situation professionnelle, ce taux peut varier de 25 à 40 %.

Vos futurs mensualités ne doivent pas dépasser 33 % de vos revenus

Une fois votre apport de départ estimé, efforcez-vous de cerner au plus juste le montant maximum des mensualités que vous pourrez être capable de rembourser. Faites d’abord le point sur les crédits que vous possédez par ailleurs (crédit auto, prêt à la consommation, revolving…). Puis conformez-vous à la règle couramment retenue par les banquiers : l’ensemble de vos charges mensuelles, incluant donc votre futur prêt immobilier, ne doit pas dépasser les 33 % des revenus familiaux nets.

Bon à savoir

En estimant au mieux votre mensualité de crédit, vous démontrez à votre banquier que vous savez tenir un budget.

Comment calculer ? 

Pour apprécier ce montant, prenez votre dernière déclaration de revenus et estimez le plafond de vos mensualités à 33 % des ressources déclarées (« Revenu net imposable » divisé par 12). N’oubliez pas d’intégrer la taxe foncière, les charges de copropriétés ou les travaux dans votre budget prévisionnel. Gardez une marge de manœuvre pour les aléas de la vie professionnelle et familiale. Vos revenus sont variables et vous ne disposez d’aucune garantie sur leur évolution future ? Préparez-vous à ce que les banques, parfois frileuses, n’acceptent pas un endettement supérieur à 25 %. Au contraire, vos revenus sont  en augmentation régulière ou prévisible ? Votre dossier aura, alors, plus de chances de passer au-delà des 25 % voire d'atteindre les 40 %.

Bon à savoir

Télécharger notre guide « Réussir son achat dans le neuf ».