Comment acheter moins cher dans l’immobilier neuf ?

Comment acheter moins cher dans l’immobilier neuf ?

Vous souhaitez acheter un logement neuf mais votre budget est ric-rac ? Il existe pourtant des astuces pour bénéficier d'une belle décote. Queue de programme, nue-propriété… découvrez nos 5 conseils pour trouver un appartement neuf à prix réduit. 

5 clés pour acheter moins cher dans l'immobilier neuf

Accéder à la propriété n'est pas à la portée de toutes les bourses. Pourtant, ceux qui souhaitent acheter dans l'immobilier neuf peuvent bénéficier de quelques astuces pour acquérieur leur logement. SeLogerNeuf vous donne ses 5 meilleurs conseils :

  • Profitez des offres de lancement des logements neufs
  • Obtenez des décotes importantes sur les queues de programme
  • Achetez votre logement neuf en nue-propriété
  • Pensez à l'achat groupé
  • Visez les zones prioritaires pour obtenir une TVA réduite

1. Profitez des offres de lancement de logements neufs

Lors de la commercialisation d'un programme immobilier, certaines phases peuvent permettre d’obtenir des beaux rabais. C’est notamment le cas de la phase de lancement du programme. En effet, il est plutôt courant que les promoteurs offrent des conditions avantageuses aux premiers acquéreurs (frais de notaire offerts, équipements intérieurs gratuits, réduction d’un certain montant par pièce achetée, etc.) dans le but de faire connaître un nouveau programme. Néanmoins, ces promotions ne sont pas systématiques. Lorsqu’elles sont proposées, elles sont généralement mises en valeur via une communication spécifique (panneaux publicitaires, newsletter, etc.). Il est donc indispensable de rester attentif et de se tenir informé de tous les programmes récemment ou prochainement lancés dans son secteur de recherche : une bonne affaire est peut-être à la clé !

Bon à savoir

Les frais de notaire dans le neuf s’élèvent à 2 à 3 % du prix du bien, contre 8 % dans l’ancien.

2. Obtenez des décotes importantes sur les queues de programme

La phase de lancement d’un programme neuf n’est pas la seule à offrir des bons rabais sur les prix des logements. La fin de commercialisation permet également d’obtenir un logement neuf à prix réduit. Ainsi, quand le programme immobilier est achevé ou sur le point de l’être, le promoteur tente souvent d’accélérer la vente des quelques lots restants (queue de programme), stock physique qui lui coûte cher, en accordant des rabais très attractifs. Il est donc possible d’obtenir entre 10 et 35 % de décote sur le prix d’un logement neuf. Par ailleurs, contrairement à ce que laisse penser certaines idées reçues, les queues de programme ne comportent pas obligatoirement des défauts. Ils sont parfois revenus à la vente uniquement car les acquéreurs n’ont pas obtenu leur crédit immobilier. De plus, ces logements permettent d’emménager rapidement puisqu’ils sont déjà terminés.

Bon à savoir

Dans le cadre d’un investissement locatif, les queues de programme offrent une meilleure rentabilité puisqu’ils sont moins chers à l’achat.

3. Achetez votre logement neuf en nue-propriété

Le démembrement de propriété est un bon moyen d’obtenir de grosses décotes sur le prix d’un logement neuf, à condition de ne pas être trop pressé d’emménager. Ce montage juridique consiste à scinder la propriété du bien en deux : l’épargnant achète la nue-propriété du logement neuf, et face à lui, un tiers se réserve l’usufruit. Petit bémol : pendant une période de 12 à 20 ans, selon la nature du contrat souscrit, l’investisseur ne peut pas profiter du logement qu’il a acheté, ni percevoir un revenu locatif sur le bien. En revanche, il n’a pas non plus à payer les charges, taxes et différents impôts lors de cette période, et surtout, peut bénéficier d’une décote de 30 à 50 % sur le prix de vente du logement. Enfin, lorsque l’usufruit temporaire arrive à échéance, l’épargnant récupère la pleine propriété du logement neuf. Le logement vaut alors 100 % de sa valeur, sans prendre en compte son éventuelle valorisation.

Nue propriété : une belle décote à la clé

Avec la nue-propriété, l'acheteur peut bénéficier d’une décote de 30 à 50 % sur le prix de vente du logement.

4. Pensez à l’achat groupé !

Très marginal il y a encore quelques années, l'achat groupé commence à se démocratiser dans l’immobilier. De nombreuses sociétés se sont même spécialisées sur ce créneau et aident les gens à se regrouper. Le principe est simple : plusieurs particuliers se rassemblent, généralement via une SCI (Société Civile Immobilière), pour acheter un logement plus grand et faire baisser les prix. L’achat groupé peut donc permettre de souscrire à un crédit immobilier court et à faible taux, tout en dépensant moins. Une fois acheté, le bien sera partagé entre les différents acquéreurs. Cette méthode est donc idéale pour l’acquisition d’une résidence secondaire, que les différents acquéreurs pourront occuper à tour de rôle. La création d’une société civile immobilière permet de gérer au mieux le bien immobilier acheté, en créant une gouvernance politique de la propriété : les votes à propos du bien ne sont pas pris à l’unanimité, mais par la personne chargée d’arbitrer.

La SCI, késako ?

Une société civile immobilière (SCI) est un contrat de société par lequel plusieurs personnes décident de mettre en commun un ou plusieurs biens immobiliers.

5. Visez les zones prioritaires pour obtenir une TVA réduite

Pour obtenir un appartement neuf à moindre frais, l’acquéreur a également la possibilité de se tourner vers les biens situés dans un Quartier Prioritaire de la Ville (QPV) ou dans une zone d’aménagement et de rénovation urbaine (ANRU). En effet, sur ces territoires, la TVA est de seulement 5,5 %, contre 20 % en régime normal. De belles économies sont donc en perspective pour l’acheteur. Cependant, quelques conditions sont à respecter pour pouvoir profiter de ce taux de TVA réduit. Il faut notamment que le logement acheté constitue la résidence principale de l’acquéreur. Des plafonds de prix et de ressources, revalorisés chaque année au 1er janvier, doivent également être respectés : ils correspondent aux plafonds de ressources PLS (Prêt Locatif Social) majorés de 11 %. Pour savoir quels sont les territoires concernés, il faut se reporter à l’Atlas des Quartier Prioritaire de la Ville (QPV) ou celui des zones ANRU.

N'oubliez pas les aides financières

PTZ, Pinel… de nombreux dispositifs existent pour faciliter un achat ou un investissement dans le neuf. Certaines collectivités territoriales proposent également des prêts aidés ou des prix de vente maîtrisés, avec des décotes pouvant avoisiner les 30 %.