Construction de logement : la Ville de Paris peut dire merci à la SNCF

Construction de logement : la Ville de Paris peut dire merci à la SNCF
partage(s)

La Ville de Paris et la SNCF ont paraphé un protocole afin de construire dans les cinq ans à venir plus de 6 000 logements. Au final, ce seront près de 14 200 logements qui sortiront de terre.

La Ville de Paris et l’exploitant du réseau ferré national viennent de signer un protocole pour ériger, dans les cinq prochaines années, plus de 6 000 logements accessibles sur des emprises ferroviaires et dans le parc de locaux administratifs inoccupés de l'entreprise. « Ce protocole permettra à terme la construction d'environ 14 200 logements, dont 13 000 sur des emprises ferroviaires.

Environ 6 600 pourraient d'ores et déjà être lancés dans cette mandature. Une part importante sera consacrée au logement social », se réjouit, dans un communiqué, la Mairie de Paris. Cette annonce concrète s’inscrit dans la dynamique engagée autour du pacte « Logement pour tous » signé il y a un an avec les principaux acteurs publics et privés du secteur du logement. L’objectif clairement affirmé est de produire 10 000 nouveaux logements par an, dont au moins 7 000 logements sociaux.

Les quartiers concernés de Paris

Les secteurs concernés par cet accord sont, au nord-est, Ordener-Poissonniers, rond-point de la Chapelle, gare des Mines, Chapelle-Charbon et Hébert, et au sud-est, Bercy-Charenton et Charolais-Rambouillet.

60 % des nouvelles constructions seront consacrées aux logements sociaux 

Le pacte prévoit une moyenne de 60 % des surfaces de logement dédiées au logement social et 20 % pour le logement intermédiaire, le reste relevant de l’accession libre. Les logements seront essentiellement réalisés par Icf La Sablière, le bailleur social de la Sncf, avec l’appui technique et une participation financière de la Ville de Paris.