L’architecte Roland Castro défend son Central Park francilien

L’architecte Roland Castro défend son Central Park francilien
partage(s)

L’architecte est le concepteur de « Central Park », l’un des axes forts du Grand Paris. Situé à 6 kilomètres de Paris, il veut créer 24 000 logements sur une bande de 100 mètres autour du parc Georges-Valbon, près de la Courneuve (Seine-Saint-Denis). Mais le projet est contesté par les riverains.

Ce projet mêle des habitats modernes mais aussi des commerces, des services publics, des jardins partagés ou encore des cinémas et même un ministère… Ce poumon vert reste cependant difficile d’accès, du fait des autoroutes et des cités qui l’encerclent. Dans un entretien accordé au Monde.fr, l’architecte répond aux critiques de ses opposants, des riverains réunis en associations, qui refusent le sacrifice de 70 hectares classés Natura 2000 dans le parc Georges-Valbon. « Mon projet impose de couper des arbres, certes, mais le traumatisme sera passager. Il ne s’agit pas d’arbres centenaires, on ne touche à rien de véritablement sensible sur le plan écologique, d’autant que le parc sera prolongé de 2 kilomètres vers le nord, jusqu’à Garges-lès-Gonesses et Sarcelles ».  

Il faut donner des raisons aux Parisiens de franchir le périphérique ».

Roland Castro, architecte et conscepteur du projet Central park

Transformer le quartier est une urgence sociale

Castro a l’intention de créer une sorte de « Parc Monceau populaire » en 40 fois plus grand. Marqué à gauche, l’architecte considère que l’édification du Grand Paris n’a pas qu’une seule justification urbanistique : elle relève de l’urgence sociale : « Avant le 11 janvier 2015, la construction du Grand Paris était nécessaire. Après les attentats, elle est devenue indispensable. A Sarcelles, certains quartiers sont proches de la guerre civile ! A Trappes, l’essor des mouvements salafistes est aussi très inquiétant. Le développement du communautarisme est un cancer pour la République », conclut-il.

Bon à savoir

Le Grand Paris est un projet visant à transformer l’agglomération parisienne en une grande métropole du XXIᵉ siècle.

La rédaction vous conseille :