Rechercher un article

Comment détecter les vices de construction de votre logement neuf ?

Comment détecter les vices de construction de votre logement neuf ?

Lors de la visite de livraison de votre logement neuf, il est impératif de bien observer chaque recoin et chaque élément du logement pour pouvoir détecter d’éventuels vices de construction. Prenez le temps de vous pencher sur les éléments à observer particulièrement.

Pour détecter les vices, penchez-vous sur le réseau électrique

L’électricité est installée dans chaque pièce de votre logement neuf, il est donc indispensable de relever l’état de l’installation dans chacune d’entre elles. Dès que vous entrez dans une pièce, qu’il s’agisse de la cuisine, du salon, des salles d’eau, des chambres et même des couloirs et de l’entrée, pensez à vérifier les éléments suivants :

  • Faites fonctionner chaque interrupteur pour vous assurer qu’il fonctionne.
  • Observez les prises : elles doivent toutes être reliées à la terre et se situer à une hauteur minimale du sol de 5 cm pour les prises de courant de 16 A à 20 A, et à une hauteur minimale du sol de 12 cm pour les socles de 32 A.
  • Pensez à vous munir d’un chargeur de portable par exemple, et testez chaque prise de courant pour vous assurer que chacune d’entre elles fonctionne correctement.
  • Si certaines pièces sont équipées de volets électriques, faites-les fonctionner également un par un.

Lors de la visite, vous devez impérativement être équipé(e) d’un carnet, d’un stylo, d’un appareil photo (votre smartphone peut convenir) et des différents documents liés au logement neuf : contrat de réservation, contrat de vente, notice descriptive.

 Vérifiez aussi toute la menuiserie de votre logement neuf

Les portes et les fenêtres sont également présentes dans chaque pièce de votre logement neuf, et chacune de ces ouvertures doit être également checkée. Vous allez donc ouvrir et fermer chaque porte dans un premier temps, en prenant le temps d’observer la qualité de la pose, la présence et le bon fonctionnement des poignées, la peinture également. Il en va de même pour les fenêtres : il est indispensable de les ouvrir et de les fermer, de s’assurer que le système d’ouverture (à la française, oscillo-battante, coulissante, à galandage, basculante, à l’anglaise), est conforme à ce qui était mentionné dans le contrat de réservation et le contrat de vente.

Observez à la loupe les murs, les sols et les plafonds

Les murs en tant que tel doivent également faire l’objet d’une observation très minutieuse, car les vices de construction peuvent également concerner la maçonnerie. Assurez-vous par exemple de l’absence de fissures, de traces d’humidité, d’aspérités en tout genre. Pensez à regarder chaque recoin du logement neuf, et observez également les murs autour des portes et des fenêtres, pour être certain(e) que leur pose ne les a pas endommagés. Mais penchez-vous également de près sur les revêtements du sol : le carrelage, le parquet ou la moquette. Checkez chaque recoin et relevez d’éventuelles fissures, traces, rayures, qui pourraient se présenter sur le sol.

Pour éviter tous vices, examinez les salles d'eau

Dans la cuisine et les salles d’eau, il est indispensable d’observer de près l’état de la plomberie. Commencez par allumer chaque robinet, faites fonctionner les chasses d’eau afin de vous assurer que tout est opérationnel et qu'il n'y a aucune fuite. Il est indispensable de se pencher également sur le chauffe-eau et la chaudière. Pensez à observer la pose et les tuyaux, et assurez-vous que ces équipements ne présentent pas des anomalies.

Finissez par regarder attentivement les éléments extérieurs

Les derniers éléments à observer, et pas des moindres, sont les éléments extérieurs, c’est-à-dire tout ce qui se présente sur les espaces extérieurs du logement : le jardin, la terrasse, le balcon, etc. Observez l’état des murs extérieurs, les revêtements (le carrelage ou le bois qui recouvre la terrasse), l’état des équipements tels qu’un robinet d’extérieur, le grillage ou la clôture, etc. Tous ces éléments doivent être en parfait état et correspondre à ce qui est mentionné dans le contrat de vente.

Bon à savoir

Si vous relevez ne serait-ce qu’un vice de construction, vous devez impérativement le mentionner sur le procès-verbal de livraison. Pensez à décrire chaque vice de construction de façon la plus précise possible (emplacement, nature, taille, caractéristique, dysfonctionnement). Si vous vous apercevez de ces anomalies après la livraison, vous pouvez faire fonctionner les garanties qui s’appliquent : garantie  biennale ou garantie décennale.

Plus de conseils :