Comment évaluer les charges post-achat d'un logement neuf ?

Comment évaluer les charges post-achat d'un logement neuf ?

Avant de vous lancer dans l'achat d'un logement neuf, pensez à prendre en compte les frais post-achat. Charges de copropriété, impôts locaux… tous les frais à prévoir après l’achat de votre nouveau bien.

Logement neuf : pensez aux charges de copropriété !

En tant que copropriétaire dans une résidence neuve, vous êtes soumis au paiement de charges de copropriété. Ces charges sont destinées à l’entretien des parties communes (gros œuvre du bâtiment, escalier, ascenseur, jardin…). Le montant annuel des charges de copropriété est défini par le budget prévisionnel, qui est préparé par le syndic et voté par l’assemblée générale. Notons que dans une résidence neuve, le fonctionnement de la copropriété entraîne des charges bien moins importantes que dans un immeuble ancien. Par ailleurs, depuis le 1er janvier 2017, la plupart des copropriétés doivent mettre en place un « fonds de travaux », visant à anticiper le financement des travaux à faire sur la copropriété (réfection de la toiture, mise aux normes de l’ascenseur, ravalement obligatoire, etc.). Ce « fonds de travaux » est alimenté par une cotisation annuelle obligatoire versée par les copropriétaires : les sommes versées doivent être supérieures ou égales à 5 % du budget prévisionnel.

Bon à savoir

Depuis le 1er janvier 2017, la loi ALUR impose aux copropriétés de plus de 10 lots la mise en place d’un fonds de travaux.

Et n'oubliez pas la taxe foncière ni la taxe d’habitation…

Dans l’immobilier ancien, les nouveaux propriétaires doivent normalement s’acquitter de la taxe foncière. En revanche, dans le neuf, ils peuvent bénéficier d’une exonération pendant deux ans (hors taxe d'enlèvement des ordures ménagères), à compter du 1er janvier qui suit l'achèvement de la construction. Pour bénéficier de cette exonération, l'acheteur doit déposer au centre des finances publiques une déclaration dans les 3 mois qui suivent l'achèvement de la construction. Néanmoins, cette exonération n’est pas applicable dans toutes les communes. En effet, certaines villes ou intercommunalités peuvent, sur délibération, maintenir leur part et donc rendre l'exonération seulement partielle. De son côté, la taxe d’habitation est obligatoire dans toutes les communes : pour avoir une idée de son montant, il est possible de poser la question directement auprès des services municipaux de la commune concernée.

Vidéo : tout savoir sur les frais liés à un achat immobilier dans le neuf