5 résidences neuves qui donnent envie d'investir dans les stations de ski savoyardes

5 résidences neuves qui donnent envie d'investir dans les stations de ski savoyardes

Les stations savoyardes construisent encore même si le foncier s’y fait rare. Les acquéreurs sont séduits par le confort et les prestations des appartements neufs, même si les prix restent élevés.

Les stations de ski savoyardes ont toujours la cote

Avec les tempêtes de neige qui s’abattent sur les massifs alpins depuis le début de la saison, de l’espace dans son appartement, une piscine et un spa dans la résidence sont appréciés après le ski ou à défaut de faire du ski. Les résidences de tourisme 4 et 5 *, tout comme les immeubles en copropriété classique en cours de construction ou livrées récemment, répondent à ces critères recherchés par les Français comme par les étrangers, propriétaires et locataires, au même titre que la qualité du domaine skiable. Les prix du neuf restent stables mais demeurent élevés compte tenu du coût du foncier et du coût de construction.

Bon à savoir

Pour les investisseurs en résidence de tourisme, impossible désormais de profiter du dispositif Censi-Bouvard. En revanche, il est toujours possible de faire jouer, selon le montant de ses revenus locatifs, le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP) ou celui de loueur en meublé professionnel (LMP). L’investisseur peut aussi récupérer la TVA.

1. À Méribel, la résidence 5* « L'Hévana » séduit en plein centre de la station

Au cœur des Trois Vallées, entre Val Thorens et les Menuires, Méribel affiche une station composée de multiples sites mais où dominent des constructions réalisées sous la forme de chalets collectifs ou individuels. Méribel se positionne comme une station familiale assez chic avec quelques beaux hôtels, des bonnes tables et la fameuse « Folie Douce » avec son restaurant La Fruitière, situé au cœur des pistes. On compte peu de programmes neufs mais l’un d’entre eux, « L’Hévana », avec 95 appartements, se situe dans Méribel Centre, au pied des pistes et à deux pas de la rue commerçante. La résidence, réalisée par Pierre & Vacances, dans sa marque Premium, et l’architecte Christian Rey-Grange, a été pensée comme un village alliant tradition et modernité, avec pierre du pays, bois, larges baies vitrées, surfaces généreuses de 40 à 110 m², décoration épurée… Certains 3 et 4 pièces, dans la gamme Les Exclusifs, sont équipés d’un sauna individuel et d’une cheminée. « L’Hévana » propose également un spa, une piscine intérieure et un jacuzzi extérieur. Pour y investir, comptez 10 000 à 12 000 €/m² TTC en moyenne.

Résidence L'hevana - Meribel
L'Hévana, un havre de paix et de bien être dans Méribel Centre. © DR

 La résidence est un petit îlot dans la station que le groupe a gagné par concours. Nos acquéreurs achètent « Méribel » mais aussi un bien patrimonial dont ils veulent profiter au moins trois semaines par an »

Dominique Ménigault, directeur de Pierre & Vacances Conseil Immobilier.

2. Aux Arcs 1600, préférez la copropriété « Le Ridge »

Arcs 1600, c’est le point de démarrage de la station des Arcs, dans les années 60. Les bâtiments qui épousent la pente de la montagne, les intérieurs décorés à l’époque par Charlotte Perriand dont certains sont encore dans leur jus, les chalets pointus bien connus des habitués de la station font le charme des Arcs 1600. Le Club Méditerranée ne s’y trompe pas en y ouvrant à la fin de l’année. C’est aussi à Arcs 1600 que Cogeco Immobilier,, sous la houlette de l’agence d’architectes Studio Arch, construit le « Ridge », un immeuble d’une cinquantaine d’appartements vendus en copropriété traditionnelle et situé au bord des pistes du Mont-Blanc et de la Cachette du domaine skiable Paradiski. Le « Ridge » respecte l’architecture des Arcs, classé Patrimoine du XXe siècle. La façade alterne volumes pleins et volumes vitrés pour apporter légèreté et transparence. Les appartements sont très confortables, de 60 m² pour les trois pièces à 120 m² pour les cinq pièces. L’implantation sud-ouest de la résidence permet de bénéficier d’un ensoleillement maximal. La piscine et le spa de se détendre après une journée de plein air. Pour y investir, comptez de 3000 à 7600 €/m² TTC en prix moyen.

Résidence ridge - Les Arcs 1600
Une architecture contemporaine respectueuse de la forte identité de la station Arcs 1600. © DR

Nous voulions que cette résidence soit aussi exceptionnelle à l’intérieur qu’à l’extérieur, gage de pérennité et de valorisation du bien pour l’acquéreur »

Marc Goutille, président du groupe Cogeco.

3. À La Rosière, « l’Alpen Lodge » offre le meilleur aux portes de l’Italie

La Rosière, située à 1850 m, est la dernière station française avant l’Italie et le col du Petit Saint-Bernard. C’est aussi l’unique station des Alpes du Nord à proposer un domaine skiable international, l’Espace San Bernardo, reliant la France à l’Italie. Sa haute altitude 1850-2650 m assure un enneigement optimal sur un domaine exposé plein sud. Parmi les programmes en cours dans le quartier des Eucherts, « l’Alpen Lodge », réalisé par MGM et le cabinet d’architecte Descombes, offre une vue panoramique sur la vallée de la Tarentaise tout en étant au pied des remontées mécaniques, des commerces, du club enfants… La résidence allie le style contemporain à celui de l’authentique savoyard. Dans les appartements généreux, de 43 à 117 m², la tendance est la même et les prestations de qualité. Dans les parties communes que sont la piscine, les bassins enfants, le spa… le haut de gamme est également de rigueur. Pour y investir, comptez 5 500 à 6200 €/m² TTC en prix moyen.

Résidence Alpen Lodge - La Rosiere
Une résidence ski aux pieds pour se dépayser et dévaler les pistes italiennes. © DR

La Rosière est une station qui séduit les skieurs et raquetteurs en hiver mais aussi les randonneurs en été. Les acquéreurs recherchent un bien qui a une valeur patrimoniale où ils peuvent venir séjourner en famille. La rentabilité n’est pas le critère fondamental »

David Giraud, président du groupe MGM.

4. Aux Menuires, « le Cœur des Loges », est idéal pour vivre en famille

Les Menuires font partie des premières stations de montagne construites dans les années 60. Certains bâtiments, réhabilités, datent encore de cette époque dans le quartier de la Croisette, le pouls de la station et le départ des remontées mécaniques. D’autres secteurs comme Preyerand, Les Bruyères, Reberty… sont moins animés et plus résidentiels. La station, sur le domaine des Trois Vallées, a une connotation plus familiale que ses consoeurs de Méribel et Courchevel. Elle est labellisée Famille Plus et développe activités et skis adaptés aux jeunes enfants et aux adolescents. Le groupe Terrésens y développe la seconde tranche de son programme « Le cœur des Loges » avec 42 appartements de 32 à 87 m² répartis en trois chalets en bois, pierre locale et larges baies en façade. Piscine et spa font partie des activités hors ski tout comme le club enfants et ados à l’intérieur de la résidence. Pour y investir, comptez 5 300 à 5700 €/m² TTC en prix moyen.

Nouvelle résidence - Les Menuires
Aux Menuires, les activités sont davantages adaptées aux jeunes enfants. © DR

5. À La Plagne, les « Lodges 1970 » profitent d'une vue face au Mont-Blanc

La Plagne se développe au travers de six stations qui s’échelonnent entre 1800 et 2100 m, stations qui affichent diverses époques architecturales, le bâtiment le plus connu étant le « Paquebot  des Neiges » à Aime 2000 construit en 1971 et classé au patrimoine architectural du XXe siècle. C’est aussi sur Aime 2000 que Pierre et Vacances peaufine son projet Plagne 2000, un mixte entre station intégrée et chalet. La Plagne, c’est aussi le domaine skiable Paradiski, le second domaine skiable du monde après les Trois Vallées. C’est sur la station Plagne Centre, à 1970 m, secteur très vivant et très sportif, que le groupe Pelletier développe la résidence « Lodges 1970 », une copropriété classique pour séjourner quand on veut sans obligation de louer et d’où l’on peut admirer le Mont Blanc et la Pierra Menta. Pour y investir, comptez 4 800 à 5 400 €/m² TTC en prix moyen.

Lodges1970-LaPlagen_France
Une petite résidence confortable pour séjourner et skier sur le grand domaine Paradiski. © DR

Les règles d’or d’un bon achat à la montagne

  • Veiller à la qualité de la station : ses accès par autoroute, rail ou air, l’emplacement de la résidence, son orientation et la qualité de ses prestations en constituent le prix.
  • Pensez à la location pour alléger les charges : une résidence secondaire à la montagne est rarement occupée toute l’année. La location, de quelques semaines ou de quelques week-ends, confiée à un professionnel local, permet de couvrir les charges courantes, les taxes et assure l’entretien.
  • Miser sur une valeur patrimoniale : à la montagne, faute de foncier constructible, les prix sont élevés. Et même si en période haute saison, les locations sont chères, en basse période, les loyers baissent sévèrement. Mieux vaut donc miser sur une valeur patrimoniale que sur un pur rendement.
  • Restez vigilant sur la rentabilité : si l’on vous propose plus de 4 %, fuyez car l’exploitant n’est pas sérieux. Le plus raisonnable est une rentabilité de 2,5 % .