Un nouvel écoquartier au cœur de l’Alsace

Un nouvel écoquartier au cœur de l’Alsace
partage(s)

En Alsace, un nouvel écoquartier est sur le point de sortir de terre à Vendenheim, aux portes de l'agglomération Strasbourgeoise. Un quartier construit pour favoriser le mieux vivre ensemble et l'utilisation durable des ressources.

A la lisière de l'agglomération Strasbourgeoise, le nouvel écoquartier, Les Portes du Kochersberg, face au paysage agricole et aux Vosges, est en train de sortir de terre. Piloté par la SERS, le quartier, situé à proximité du vieux centre de Vendenheim, permettra de renforcer l’attractivité de la ville. C’est l’un des plus grands projets d’urbanisme durable de la région Strasbourgeoise, composé de 365 logements, construits autour d’espaces verts préservés.

Un écoquartier au cadre de vie exceptionnel

Les futurs habitants de l'écoquartier pourront bénéficier d’un cadre de vie unique, dans lequel la nature sera omniprésente. De nombreux espaces publics, représentant 40 % de la surface totale du quartier, permettront de faciliter les échanges entre les habitants. Une place principale sera d’ailleurs aménagée et accueillera des marchés (hebdomadaires et saisonniers), des spectacles et de nombreux loisirs pourront y être pratiqués (pétanque, échecs, lecture, etc). Un parc sera également mis à disposition des habitants, tout comme des jardins familiaux et une ferme pédagogique.

Fruit d'une réflexion aboutie sur l'urbanisme durable, Les Portes du Kochersberg seront à l'image des écoquartiers du 21e siècle et feront figure de quartier exemplaire où la volonté de mieux vivre ensemble constituera une réalité ».

Mathieu Berg, chef de projets à la SERS

Ce quartier majoritairement résidentiel, accueillera des services et commerces de proximité. Les futures constructions présenteront des performances énergétiques exceptionnelles, améliorées d’au moins 20 % par rapport à la réglementation actuellement en vigueur (RT 2012). L'écoquartier met logiquement l’accent sur la préservation de l’environnement, à travers des systèmes de gestion écologique des eaux et des déchets. 

Un quartier pensé pour favoriser la mobilité douce

Au sein du quartier, les habitants seront encouragés à favoriser les déplacements doux, notamment la marche et le vélo, grâce à des chemins réservés. Des transports en commun seront aussi à leur disposition (gare TER, arrêts de bus, système de covoiturage). De plus, afin de limiter les déplacements en voiture, certaines zones seront limitées à 30 km/h et aucun stationnement ne sera prévu sur l’espace public. Les places de stationnement seront principalement situées en sous-sol ou sur des parcelles privées sous des carports.

Bon à savoir

Aménagé sur 8.7 hectares, le quartier Les Portes du Kochersberg propose une offre de logements hétérogène : 35 % de logements en locatifs aidés, 15 % de logements en accession sociale et 9 logements réservés à l’habitat participatif.

La rédaction vous conseille :