Dispositif Censi-Bouvard : dernière ligne droite pour investir dans les résidences touristiques

Dispositif Censi-Bouvard : dernière ligne droite pour investir dans les résidences touristiques

Le dispositif Censi-Bouvard s’arrête à la fin de l’année 2016 pour les investisseurs en quête d’un placement dans une résidence de tourisme. Il faut donc rapidement se décider en prenant quelques précautions.

Plus que quelques semaines pour profiter du dispositif Censi-Bouvard

Alors que ce dispositif fiscal est prolongé d’un an pour les résidences étudiantes et pour les Etablissements pour personnes dépendantes (Epad), encore insuffisantes, il ne l’est pas pour les résidences liées au tourisme mer, montagne, campagne ou urbain, lancées au début des années 80. C’est ce qu’a annoncé la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse et ce que laisse à penser le projet de loi de finances pour 2017. Le lobby des promoteurs compte monter au créneau mais la bataille n’est pas gagnée. Le projet de loi de finances laisse imaginer que c’est la réhabilitation des bâtiments qui devrait être ciblée. Mieux vaut donc ne pas attendre si l’on veut profiter de l’économie d’impôt en acquérant un logement neuf.

Bon à savoir

Il existe en France 2 500 résidences de tourisme soit l'équivalent de 800 000 lits.

Censi-Bouvard, comment ça marche ?

Ce régime permet de réduire l’impôt sur le revenu à hauteur de 11 % du prix hors taxe du logement dans la limite de 300 000 € hors taxe, soit 33 000 € sur 9 ans ou 3666 € par an pendant 9 ans. S’y ajoute la récupération de la TVA qui est de 20 %, ce qui permet de gagner 60 000 € sous réserve de garder le bien pendant 20 ans. L’investisseur peut choisir d’y passer quatre ou six semaines d’occupation réparties en pleine et basse saison ou fait un pur placement financier en le mettant en location toute l’année. Dans tous les cas, il signe un bail commercial de 9 ou 11 ans avec l’exploitant de la résidence.

censi-mer
Les résidences pied dans l'eau, un atout pour la location et pour la revente. © Thomasknope

Bon à savoir

Contrairement à un investissement dans le Pinel, l’achat en Censi-Bouvard échappe à un plafonnement de loyers, de ressources du locataire et de zonages.

Les 6 règles pour réussir son investissement immobilier

Le Censi-Bouvard cible des investisseurs moyennement imposés, voulant se constituer un patrimoine tout en défiscalisant et en profitant de quelques semaines d’occupation dans leur appartement. L’économie d’impôt ne doit pas pour autant occulter les règles d’un bon investissement :

  1. Quadriller le marché des stations et des villes pour cerner leur marché immobilier, leur potentiel de développement.
  2. Faire le tour des agences pour savoir sur quels types de surface porte la demande.
  3. Acheter dans une gamme de prix permettant d’optimiser la réduction d’impôt donc proche des 300 000 € ou miser sur deux biens plus petits.
  4. Privilégier des biens près des pistes à la montagne, proche de la plage à la mer, proche des transports en commun dans les grandes métropoles.
  5. S'intéresser à la qualité et la fiabilité de l’exploitant de la résidence de tourisme pour minimiser les risques de loyers impayés…
  6. Déchiffrer scrupuleusement le bail commercial pour connaître les clauses d’indexation des loyers, les clauses de résiliation ou de renouvellement du bail, le mode de financement des travaux.

Conseils SeLoger

  • Visiter des appartements témoins.
  • Se déplacer pour voir exactement la situation du programme. La lecture de la plaquette, toujours flatteuse et approximative ne suffit pas.
  • Eviter les mini-surfaces, les locataires recherchant pour la plupart des espaces où l’on peut se mouvoir.