Fin du Pinel en 2024 : dernière chance pour profiter du dispositif

Louis Duchesne 29 fév 2024
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Raboté en 2023, puis en 2024, le dispositif Pinel va bientôt tirer sa révérence. Critiquée pour son coût et sa prétendue inefficacité, cette niche fiscale vit ses derniers mois. De quoi réduire efficacement les 13,9 milliards de dépenses fiscales liées au logement ? Seule l’année 2025 le dira. Les aspirants investisseurs intéressés ont encore jusqu’au 31 décembre 2024 pour profiter des réductions fiscales offertes par le dispositif.

Image
Louer un local annexe en loi Pinel
Le dispositif Pinel tirera sa révérence fin 2024 : profitez-des derniers mois ! ©Getty
Sommaire

Dernière année pour la prolongation Pinel en 2024

Depuis le 1er janvier 2023, le dispositif Pinel connaît une lente décélération. Les investisseurs peuvent bénéficier de deux types d’avantages : 

  • La version classique du Pinel, dont les bénéfices fiscaux ont été revus à la baisse en 2023, puis en 2024. 
  • La version Pinel Plus, ou Super Pinel : les avantages fiscaux originaux sont maintenus, à condition de satisfaire à des exigences strictes en matière de performances énergétiques du logement.

Durée de location

Réduction d'impôts Pinel 2024

Réduction d'impôts Pinel + 2024

6 ans

9 %

12 %

9 ans

12 %

18 %

12 ans

14 %

21 %

Malgré ces avantages, le Pinel n’a pas atteint les objectifs escomptés. La décision de ne pas le renouveler pour 2025 a été prise. Cette année 2024 représente donc la dernière occasion pour les investisseurs de tirer parti de ces avantages fiscaux.

Quelles conditions pour bénéficier du dispositif Pinel ou Pinel + en 2024 ?

Pour profiter des réductions fiscales liées à la prolongation Pinel en 2024, vous devez : 

  • Acquérir un bien dans un bâtiment d’habitation collectif.
  • Cibler un logement situé en zone A, A bis ou B1.
  • Respecter un plafond de loyer et des conditions de revenus pour votre locataire.
  • Atteindre un seuil minimal de performance énergétique.
  • S’engager à louer pour une période de 6 ou 9 ans, extensible jusqu’à 12 ans.

Pour bénéficier du Pinel + en 2024, un autre critère doit être rempli : 

  • Le logement doit être situé dans un quartier prioritaire de la Politique de la ville.
  • Ou atteindre un niveau de performance énergétique élevé, supérieur aux normes en vigueur.

Super Pinel 2024 : faut-il se lancer avant la fin de l’année ?

Le dispositif Pinel s’apprête à baisser le rideau fin 2024. Est-il encore judicieux de se lancer dans l’aventure ? 

Malgré la baisse des taux Pinel en 2024, le dispositif offre toujours une chance de développer son patrimoine. Les revenus locatifs générés permettent de couvrir les coûts d’acquisition via l’effet de levier du crédit immobilier.

Cette option d’investissement demeure intéressante dans les zones à forte demande locative. Avec une sélection rigoureuse des emplacements par les promoteurs, la perspective de réaliser une plus-value à terme est réelle.

C’est surtout vers le Super Pinel 2024 qu’il est judicieux de se tourner. Pourquoi ? Car il incite à la construction de logements écoresponsables et économiques. Vous répondrez non seulement à une demande locative croissante, mais vous n’aurez pas à vous soucier des futures mises aux normes en matière de performance énergétique pour les années à venir. 

Le Pinel + 2024 offre aussi les meilleures réductions fiscales : jusqu’à 21 % de réduction pour des baux de 12 ans. Une optimisation fiscale toujours intéressante et un retour sur investissement assuré en zone tendue.

Quels dispositifs fiscaux après la fin du Pinel en 2024 ?

Les dispositifs Pinel, dont la fin est prévue le 31 décembre 2024, n’ont pour le moment pas d’héritier. Si vous souhaitez investir dans l’immobilier locatif, il est donc temps d’en profiter. Le gouvernement semble se tourner désormais vers le Logement Locatif Intermédiaire (LLI), en collaboration avec des investisseurs institutionnels, pour proposer des logements à loyers modérés. L’objectif est de faciliter l’accès au logement pour les ménages à revenus moyens, souvent exclus du parc social. 

Par ailleurs, le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) peut être une alternative grâce à sa fiscalité avantageuse sur les revenus locatifs. Enfin, des dispositifs comme Denormandie ou Loc'Avantages restent disponibles pour les investisseurs désireux de bénéficier d’avantages fiscaux dans l’immobilier. Affaire à suivre !

Les 3 points à retenir : 

  • Les dispositifs Pinel et Pinel + (ou Super Pinel) prendront fin le 31 décembre 2024.
  • Les taux Pinel 2024 atteignent 14 % pour le Pinel classique et 21 % pour le Super Pinel.
  • Le dispositif Pinel reste un investissement locatif intéressant pour 2024.
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Un immeuble neuf
Mesures fiscales
Louer un appartement en zone A avec la loi Pinel nécessite de respecter certaines conditions liées notamment au montant du loyer mensuel. Voici quelques informations pratiques à connaître pour vous...
Image
loi-censi-bouvard-2022-selogerneuf
Mesures fiscales
La loi Censi-Bouvard est un dispositif fiscal pensé pour encourager les particuliers à investir dans le neuf, en leur proposant une économie d'impôt. En quoi consiste ce dispositif ? Peut-on encore...