Le Prêt à Taux Zéro (PTZ), un gros coup de pouce pour financer votre logement !

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ), un gros coup de pouce pour financer votre logement !
partage(s)

Le nouveau Prêt à Taux Zéro 2017 est de loin le plus avantageux de toutes les versions du PTZ que nous avons connues jusqu’à maintenant. En effet, ce PTZ+ s’adresse à plus de 80 % des ménages avec des plafonds de revenus élevés, et permet de financer l’acquisition d’un logement neuf ou ancien avec travaux.

Le PTZ+, un coup de pouce de l’Etat pour les primo-accédants

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ+), est un coup de pouce de la part de l’Etat, qui permet aux ménages qui acquièrent un logement pour la première fois de bénéficier d’un prêt accordé sans taux d’intérêt appliqué. Ce PTZ, valable jusqu’au 31 décembre 2017, est particulièrement intéressant, puisqu’il concerne plus de 80 % des ménages, eu égard aux plafonds des ressources élevés. Les emprunteurs bénéficient d’un différé de remboursement : ils peuvent payer tout ou partie de leur PTZ après leur crédit principal, ce qui leur permet d’améliorer leur pouvoir d’achat immobilier.

Bon à savoir

Le PTZ est accordé par les banques ayant passé une convention avec l’Etat, et dans la pratique, l’immense majorité des banques a passé cette convention et peut accorder le PTZ+.

80 % des ménages éligibles au PTZ+, selon des plafonds de ressources

Tout d’abord, notez bien que le nouveau PTZ+ s’adresse uniquement aux primo-accédants, à savoir les personnes qui acquièrent leur résidence principale pour la première fois, ou qui n’ont pas été propriétaires au cours des deux années précédant la demande de prêt. De plus, il est accordé sous conditions de ressources. Des plafonds de revenus ont donc été fixés pour distinguer les ménages qui peuvent y prétendre, et ces plafonds ont été établis en fonction du revenu, du nombre de personnes composant le foyer, ainsi que la zone dans laquelle les ménages font construire ou achètent leur bien. A titre d’exemple :

  • A Paris (zone A), un célibataire pourra prétendre au PTZ s’il perçoit moins de 37 000 € annuels.
  • Toujours dans la zone A, une famille composée de 4 personnes pourra prétendre au PTZ si le foyer perçoit moins de 74 000 € annuels.

Bon à savoir

Notez que les revenus du ménage sont également pris en compte pour calculer la durée de remboursement du PTZ, ainsi que pour déterminer si l’emprunteur peut bénéficier ou pas d’un différé de remboursement.

Les logements neufs et anciens avec travaux éligibles au PTZ+

Le PTZ+ est octroyé uniquement pour l’acquisition d’une résidence principale, mais il peut s’agir aussi bien d’un logement dans le neuf que d'un logement dans l’ancien, mais ce dernier est soumis à des conditions :

  • Dans le neuf, le PTZ finance la construction d’un logement (qu’il s’agisse d’un achat sur plan ou d’une maison individuelle), l’acquisition d’un logement achevé s’il doit être occupé pour la première fois, l’aménagement de locaux qui n’étaient pas destinés à l’habitation en vue d’être réhabilités.
  • Dans l’ancien, le PTZ finance l’achat d’un logement ancien déjà existant, à conditions que vous réalisiez des travaux de rénovation dont le montant sera au moins égal à 25 % du coût total de l’opération. Ces travaux peuvent avoir pour objet la création de nouvelles surfaces habitables, la modernisation, l’assainissement ou l’aménagement de surfaces habitables, ainsi que des travaux visant à réaliser des économies d’énergie.

Vidéo : comprendre le PTZ en 1 minutes 30 chronos