Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Exemple : vefa, loi pinel...
Publi-communiqué

Travaux dans votre logement : comment être bien assuré ?

Vous vous apprêtez à effectuer des travaux dans votre appartement ou votre maison ? Avant d’entreprendre une quelconque démarche, certaines questions méritent d’être posées, notamment celles en lien avec l’assurance. Est-il obligatoire de s’assurer lorsqu’on réalise des travaux dans son logement ? L’assurance multirisque habitation est-elle suffisante ? Et si non, quelles sont les autres assurances à souscrire pour être bien protégé ? On vous explique.

Travaux dans votre logement : comment être bien assuré ?

Sommaire

Assurance habitation : que couvre-t-elle en cas de travaux ?

En tant que propriétaire et occupant de votre logement, la garantie responsabilité civile - automatiquement intégrée à votre assurance habitation - vous protège en cas de dommages causés à des tiers : un voisin ou un passant qui subirait un préjudice en lien avec vos travaux par exemple. Pour éviter les mauvaises surprises, renseignez-vous en amont auprès de votre compagnie d’assurance et vérifiez que la couverture des risques accidentels et corporels est bien garantie par votre contrat multirisque habitation pendant toute la durée du chantier (incendie, dégât des eaux, explosion, vandalisme, etc.)

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez alors demander une extension de garantie de votre contrat d’habitation en fonction de la nature de vos travaux. S’il s’agit de travaux de grande envergure, vous avez également la possibilité de souscrire une assurance tous risques chantiers qui aura pour effet de couvrir l’ensemble des dommages matériels. Dans le cas où vous feriez réaliser vos travaux par un professionnel, c’est son assurance professionnelle qui prendra en charge les dégâts accidentels.

Une fois les travaux terminés, il vous revient de modifier votre contrat d’assurance habitation afin que celui-ci soit conforme à la nouvelle réalité du logement  - en cas de réaménagement important des pièces par exemple - et ce, pour continuer à être correctement assuré.

Les assurances travaux obligatoires à souscrire

Au-delà de l’assurance multirisque habitation, certaines assurances doivent être obligatoirement souscrites par vous et votre prestataire (qu’il s’agisse d’un promoteur, d’un ingénieur ou d’un entrepreneur) en cas de travaux importants. Les travaux d’agrandissement ou de rénovation peuvent rapidement devenir des sources de dommages potentiels, c’est pourquoi il est indispensable que chacune des parties soit correctement assurée. En tant que maître d’ouvrage, vous devrez d’ailleurs vous en assurer avant le début du chantier (ou au plus tard le jour de son démarrage).

Selon l’article L242-1 du Code des assurances, l’assurance dommage ouvrage doit être obligatoirement souscrite par le particulier qui entreprend des travaux de bâtiment, quels qu’ils soient. Cette dernière vous permet d’être remboursé des frais de réparation d’un défaut de conformité ou d’un vice de sol relevant de la garantie décennale, sans devoir attendre de décision de justice. L’assurance dommage ouvrage est obligatoire en cas de travaux de construction et/ou de rénovation importants, surtout lorsque ceux-ci affectent la solidité et l’habitabilité de votre logement (murs porteurs, toits ou fondation entre autres).

Cependant, il faut savoir que cette assurance ne pourra fonctionner que si le professionnel chargé de vos travaux est, de son côté, couvert par l’assurance de responsabilité civile décennale, d’où l’importance de vérifier la conformité de toutes les assurances avant même que le chantier n’ait démarré. À noter également que l’assurance dommage ouvrage vous protège contre les risques de malfaçons pendant une durée de 10 ans à compter de l'achèvement des travaux.

Vous l’aurez compris, il est essentiel de bien vous assurer dès lors que vous entreprenez des travaux qui modifient votre logement. En effet, vous n’êtes jamais à l’abri d’un sinistre et devez veiller à garantir le remboursement d’éventuelles réparations qui s'avéreraient nécessaires. Pensez à bien vous renseigner en amont sur la nature et l’étendue de vos propres garanties mais aussi sur la conformité des assurances souscrites par le professionnel chargé de vos travaux. 

Plus de conseils :