Rechercher un article

À Rennes, les logements se louent près de 800 € en moyenne

À Rennes, les logements se louent près de 800 € en moyenne

Dans la capitale bretonne, le marché de l'immobilier locatif est très dynamique, porté par l’attractivité de la ville. À Rennes, les logements se louent en 23 jours et le loyer moyen atteint près de 800 €.

En cours de chargement...

À Rennes, le loyer moyen atteint près de 800 €

Ville dynamique et festive, Rennes (Roazhon en Breton) attire les jeunes actifs, les familles et les étudiants, en recherche d’appartements en location. Première ville de Bretagne avec près de 220 000 habitants, Rennes profite d’un réseau de transports en commun efficace, composé de 149 lignes de bus et d’une ligne de métro (bientôt 2). La capitale bretonne est très bien desservie, avec un aéroport et une gare, qui la situe à seulement 1h30 de Paris en TGV. Conséquence de cette attractivité, la demande locative est très forte et le loyer moyen recherché s’élève à 798 €, selon les chiffres de SeLogerNeuf. Ce sont les F2 qui sont les logements les plus recherchés par les locataires dans la capitale bretonne (40 % des recherches), suivent les F3 (28 %), les studios (19 %) et les F4 (11 %). De leur côté, les 5 pièces et plus représentent seulement 2 % des recherches. Cette répartition de la demande s’explique par la taille des ménages rennais, composés de 2 personnes en moyenne.

Roazhon Rennes Centre-ville
La capitale de Bretagne est une grande ville étudiante, avec plus de 60 000 étudiants. © Laurent (Pictarena)

Plus d’1 Rennais sur 2 est célibataire

Les célibataires représentent 52 % de la population rennaise, devant les couples (19 %) et les familles (15 %).

Il suffit de 23 jours pour louer son logement dans la capitale bretonne

À Rennes, le marché locatif profite davantage aux locataires, car l’offre de logements y est plus forte que la demande. Cela s’explique par la multiplication des programmes immobiliers neufs, aussi bien dans le centre-ville qu’en périphérie. Mais l’attractivité de la ville compense cet écart croissant entre l’offre et la demande. À Rennes, un investisseur immobilier n’a besoin que de 23 jours pour trouver un locataire. C’est moins que dans la plupart des autres grandes métropoles. En périphérie et dans le département d’Île-et-Vilaine, le délai pour trouver un locataire est également faible mais plus élevé qu'à Rennes : 27 jours, soit 4 jours de plus en moyenne que dans le cœur de la métropole. Investir dans l’immobilier neuf à Rennes est donc un moyen sûr et pérenne de s’offrir un bon retour sur investissement, en raison des faibles périodes de vacance locative. D’autre part, Rennes est située en zone Pinel, ce qui peut permettre de bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant atteindre 63 000 € en investissant dans le neuf.

Marché immobilier locatif à Rennes

Une ville qui attire les jeunes

Les Rennais ont en moyenne 37 ans, avec des revenus de 23 700 €.

Rennes : le prix du m² se rapproche de la barre symbolique des 4 000 €

Offrant un cadre de vie privilégié, à 55 kilomètres des côtes de la Manche, Rennes est une ville attractive dont l’économie profite de l’installation de grandes entreprises. Le dynamisme de la cité bretonne se retrouve sur marché de l’immobilier neuf, en plein développement et offrant de belles possibilités d’investissement. Mais si les transactions s’accélèrent, les prix de vente restent stables : il faut compter 3 985 € au m² pour acquérir un logement à Rennes. Pour investir dans le neuf, plusieurs quartiers sont particulièrement attractifs, à commencer par les secteurs jeunes et animés du centre-ville (Thabor, Arsenal-Redon, Jeanne d’Arc, etc.). Avec l’arrivée de la LGV, le quartier de la gare, en pleine mutation, constitue également un placement intéressant, avec des prix qui devraient augmenter à moyen terme : le secteur a vocation à devenir un grand quartier d’affaires (EuroRennes). Les nouveaux quartiers situés en périphérie (Baud-Chardonnet, La Courrouze…) offrent également de belles opportunités d’investissement.

Rennes Place Centre ville
Rennes est tournée vers l’avenir, avec la Technopole Rennes Atalante qui regroupe 17 000 emplois. © david debray

Rennes, une métropole verte

Les espaces verts représentent 34 % du territoire de la ville de Rennes.

Investir en périphérie de Rennes, ça vaut le coup ?

Si l’immobilier neuf rennais offre de belles opportunités d’investissement, la périphérie a également son mot à dire, d'autant plus que les programmes immobiliers neufs s'y multiplient. Les villes limitrophes profitent notamment du réseau de transport dense et en plein développement de la métropole pour attirer les investisseurs en quête de rentabilité. Ville en pleine mutation, Saint-Jacques-de-la-Lande, dont le nouveau quartier de La Courrouze accueillera prochainement plusieurs stations de la ligne B du métro Rennais, a le profil de la ville idéale pour investir. Si les prix y sont actuellement plus élevés qu’à Rennes (4 564 € au m² selon SeLogerNeuf), ceux-ci pourraient encore augmenter à moyen terme. De son côté, la ville de Chantepie, au Sud-Est de Rennes, n’accueille pas le métro mais est desservie par plusieurs lignes de bus, qui permettent de rejoindre le centre de la métropole. Autre atout, les prix du m² y sont bien inférieurs à ceux pratiqués à Rennes : 2 758 € en moyenne.

Les prix des logements aux alentours de Rennes

Ville Prix moyen du m²
Saint-Jacques-de-la-Lande 4 564 €
Chantepie 2 758 €

Chiffres clés

Rennes compte 220 000 habitants et est le siège d'une métropole de près de 450 000 habitants.

Plus de conseils :