Maintien du taux du Livret A, baisse du taux du PEL : que faire ?

Maintien du taux du Livret A, baisse du taux du PEL : que faire ?
partage(s)

Le taux du Livret A joue la stabilité alors que celui du Plan Epargne Logement baisse dès le 1er février. Comment choisir ?

Alors que les rumeurs allaient bon train sur la baisse du taux de rémunération du Livret A  en deçà de 1 %, celui-ci est maintenu. Mais par contre, personne ne s’attendait à la baisse du taux de rémunération du Plan d’Epargne Logement.

Chiffres clés

 22 950 €, le montant maximal d’un Livret A , 61 200 € celui du PEL.

Livret A : 1 %, mais exonéré de tout prélèvement

Le Livret A rémunère peu son détenteur puisqu’il offre seulement 1 %. Il a d’ailleurs failli rapporter moins dans la mesure où il a été question de le faire chuter à 0,75 %. Mais il recouvre plusieurs intérêts :
  • pas de montant minimal à mettre tous les mois.
  • une liquidité immédiate, chacun pouvant retirer, ce qu’il veut et quand il veut, une somme de son livret A.
  • le taux de rémunération est faible facialement. Mais en fait, la rémunération est de 1 % nette. Le Livret A est exclu de tous prélèvements sociaux (15,50 %) et d'impôt sur le revenu.

PEL : 2 % brut en février, mais des prélèvements à la clé

Selon la date d’ouverture du PEL, la rémunération est de

  •  2,50 %, soit 2,11 nette pour un PEL signé avant le 31 janvier 2015.
  •  2 %, soit 1,69 % nette  à partir du 1 er février 2015.

Conseil SeLogerNeuf

 Le PEL n’offre pas la souplesse du Livret A puisqu’il nécessite un versement initial de 225 € puis de 540 € par an. Mais il ouvre droit à un crédit immobilier fixé à 3,20 % pour les PEL souscrits à partir du 1er février 2015. Un taux qui semble élevé quand on peut trouver actuellement 2,35 % sur 15 ans. Mais c’est un taux qui ne va pas bouger. Sans compter que les banques apprécient l’effort d’épargne des futurs accédants.