A Lyon, l'immobilier neuf est sous tension !

La Confluence, au coeur du 2e arrondissement poursuit sa mutation. © Sokaris
partage(s)

La demande en forte hausse conjuguée à une offre disponible décroissante sur l'immobilier neuf pèse sur les prix lyonnais avec + 2,5 % en 2016 et 2017 s’annonce sous la même tension.

Lyon, une ville toujours très attractive pour les investisseurs

La capitale des Gaules bénéficie d’une aura incontestable. Deuxième pôle économique français qui accueille de nombreux sièges sociaux et construit des immeubles neufs autour de la gare de La Part-Dieu, prochainement rénovée. Deuxième ville de l’hexagone réputée pour sa qualité de vie, son ambiance à la fois bourgeoise et estudiantine, sa transformation incessante sur tous les fronts que ce soit Confluence, Gerland, le Grand Hôtel Dieu... sans oublier sa proximité avec les massifs alpins. Ces facteurs positifs expliquent l’engouement des acquéreurs.

Bon à savoir

Dans le centre de Lyon, le prix d'un appartement neuf varie entre 4 500 et 6 500 €/m².

Des biens immobiliers toujours très demandés

Selon la fédération des promoteurs immobiliers de la région lyonnaise, la FPI et le centre d’études de la conjoncture immobilière, le Cecim, le nombre total des réservations en 2016 pour la Métropole de Lyon s’élève à 6 726 unités, soit + 17 % par rapport à 2015. Le collectif représente 6 274 de ces réservations, en hausse de 13 % par rapport à l’année précédente :

  • 53 % en accession à titre de résidence principale dopés par le plan 3 A et la TVA à taux réduit.
  • 47 % en investissement liés au dispositif Pinel et au passage en zone A de Lyon et de Villeurbanne.
Evolution des réservations par nature d'acquéreur

Bon à savoir

 L’équilibre entre investisseurs et accédants est de mise. La maison individuelle reste un peu à la traîne avec seulement 500 ventes, majoritairement en accession.

Mais un foncier rare et des recours abusifs sur le logement neuf

Face à une demande soutenue, l’offre se raréfie. Surtout quand le foncier se libère difficilement et devient inabordable pour sortir des logements à prix acceptables et quand les recours abusifs freinent ou bloquent le développement de nouvelles opérations. La révision du PLU-H devrait permettre d’améliorer la fluidité dans l’instruction des autorisations de construire et de bâtir davantage pour répondre aux attentes d’une métropole qui ne cesse de grandir. Dès lors, le principal indicateur à surveiller est celui du renouvellement de l’offre pour éviter une pénurie de logements neufs et une orientation des valeurs à la hausse.

Prix moyen par m² sur l'immobilier neuf à Lyon
© FPI-CECIM