Réception d'un logement neuf : les astuces pour traquer les moindres défauts

Réception d'un logement neuf : les astuces pour traquer les moindres défauts
partage(s)

Le jour de la remise des clés de votre logement neuf, plusieurs éléments sont à contrôler. Pour vous aider, nous avons sélectionné quelques astuces très simples pour ne rater aucun défaut. 

Le premier réflexe à avoir le jour de la remise des clés est d'arriver une heure à l'avance. Vous aurez ainsi du temps pour découvrir l’environnement et la qualité des finitions extérieures de l'immeuble. Profitez-en également pour vérifier l'état des parties communes (notamment les jardins et espaces verts) et pour contrôler que l'accès à l'immeuble est suffisamment sécurisé.

Petites astuces mais grande efficacité

Le fonctionnement des prises électriques. Lors de votre visite, n’hésitez pas à vérifier le bon fonctionnement des prises électriques. Pour cela, nous vous proposons une astuce toute simple. A l’aide d’une lampe ou d’un sèche-cheveux (ou autre objet électrique), vous pouvez contrôler que chaque prise électrique est en état de marche.

© sarymsakov.com
Amenez un objet électrique afin de tester les prises du logement.

Les interrupteurs. Ils peuvent présenter des anomalies. S’ils ne fonctionnent pas correctement, il est préférable de le constater au moment de la livraison du logement pour pouvoir obtenir leur remplacement rapide.

L'éclairage. Au cours de votre visite, n’hésitez pas à vérifier que l'éclairage est en bon état de marche. Il ne faut pas hésiter à venir avec une ampoule afin d'effectuer ces vérifications. 

Les sols ou les murs en carrelage. En tapotant avec, par exemple, le manche d’un tournevis sur le carrelage, des carreaux sonnent creux ? Attention au risque de décollage.

Bon à savoir

Une fois, les imperfections signalées, le constructeur dispose d'un délai d'un an pour effectuer les réparations nécéssaires. S’'ils ne sont pas effectués, n'hésitez pas à saisir le juge du tribunal de grande instance.

Les autres vérifications essentielles. Le bon fonctionnement de la porte d'entrée (état et systèmes de fermeture), l'état des fenêtres et des ouvertures, la qualité du vitrage (isolation thermique et phonique) et des volets (notamment pour les volets roulants), la qualité de l'isolation (peintures écaillées, papiers peints décollés...), l'état des sols, les radiateurs, le tableau électrique, etc.

© Cyril Comtat
N'hésitez pas à vérifiez le bon fonctionnement des volets roulants.

Passez chaque pièce de votre logement neuf au peigne fin

Tout au long de la visite, il est recommandé de noter tous les défauts observés. En effet, pour obtenir leur réparation, il faut les mentionner, une fois la visite terminée, sur un procès-verbal écrit. Un exemplaire daté et signé doit être conservé par le constructeur et par vous. Toutefois, un délai de 30 jours est accordé pour permettre de signaler les défauts qui n'étaient pas apparents lors de la visite. Les défauts constatés après ce délai ne seront pas pris en compte. En effet, le constructeur pourra estimer que les dégradations sont intervenues à la suite de l'aménagement.

Malgré tout, il est possible que vous repériez des défauts après le délai de 30 jours (fuites en cas de forte pluie...). Pas de panique, ces vices cachés sont couverts par la garantie décennale. Ainsi, vous disposez de 10 ans pour demander la réparation de votre logement, au promoteur. 

Les points clés à retenir

  • Arrivez avant la visite afin de pouvoir constater d'éventuels défauts dans les parties communes.
  • Des vérifications essentielles sont à effectuer pendant la visite, afin de ne pas rencontrer de mauvaises surprises.
  • Différentes garanties vous protègent (biennale et décennale) en cas de défauts constatés à la suite de la visite.

La rédaction vous conseille :