Achat dans le neuf : comment se déroule le financement ?

Achat dans le neuf : comment se déroule le financement ?
partage(s)

A moins, pour les foyers les plus fortunés, d’opter pour un achat comptant, le financement d’un bien vendu en l’état futur d’achèvement (VEFA) obéit à un certain nombre de règles précises, qu’il convient de bien connaître.

Apport personnel et dépôt de garantie

Comme pour tout autre achat immobilier, il est tout d’abord devenu indispensable pour les futurs acquéreurs de constituer patiemment un apport personnel. Cet apport, qui doit atteindre idéalement un minimum de 10 % du montant de l’achat, devrait être en tout cas suffisant pour couvrir à lui seul le dépôt de garantie réalisé au moment de la signature du contrat de réservation. Rappelons que cette garantie atteint 5 % du prix si l’acte de vente intervient dans l’année, et seulement 2 % (ou 0 %) au-delà. Le contrat de réservation doit contenir une clause de résiliation en cas d’échec à obtenir un prêt.

Avant le contrat de vente : trouver la meilleure banque

Il s’écoulera au minimum plusieurs mois avant la date de signature du contrat de vente officiel, ce qui vous laisse le temps de démarcher les banques une par une ou de solliciter les services d’un courtier en prêt immobilier. Il conviendra d’être attentif au taux annuel effectif global (TAEG), qui regroupe l’intégralité des coûts du prêt, dont l’incontournable assurance emprunteur.

Comment se passe le déblocage des fonds ?

Une fois le prêt obtenu auprès de la banque et le contrat de vente signé auprès du promoteur, le versement du capital est progressif et ne requiert aucune action de votre part. C’est le promoteur qui, à différentes étapes de la construction, effectue les appels de fonds auprès de la banque prêteuse pour collecter l’argent nécessaire à la poursuite des travaux. Il doit, à chaque fois, fournir une attestation de réalisation des travaux déjà effectués.

Chiffres clés

  • 35 % après l’achèvement des fondations
  • 70 % à la mise hors d’eau
  • 95 % à la fin du chantier
  • Les 5 % restants à la remise des clés, si le propriétaire n’émet aucune réserve

Rembourser tout de suite ou après la remise des clés ?

Plusieurs modes de remboursement sont possibles pour l’emprunteur. S’il en a les moyens, il peut choisir de rembourser capital et intérêts dès la signature du contrat de vente, tout en sachant qu’il devra, avant la remise des clés, continuer à supporter la charge de son logement actuel. Pour éviter cet écueil, les banques proposent un remboursement différé du capital, à compter de la date de remise des clés, et facturent dans l’intervalle des intérêts intercalaires croissants (en fonction du pourcentage débloqué). Une troisième option consiste à différer la totalité des remboursements jusqu’à l’emménagement, y compris les intérêts intercalaires. Les modalités de financement d’un logement neuf tiennent compte des contraintes imposées au futur propriétaire, qui doit s’engager sur des sommes importantes sans disposer tout de suite de son bien.

Les points clés à retenir

  • L’apport personnel vous donne de la crédibilité auprès du promoteur et de la banque.
  • Les fonds seront transférés progressivement par la banque au promoteur.
  • Le remboursement différé est largement accepté par les banques mais a un coût !