Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Exemple : vefa, loi pinel...

Quelles sont les différences entre un prêt relais et un prêt achat/revente ?

Le prêt relais et le prêt achat/revente sont deux solutions à considérer si vous souhaitez acheter un appartement en VEFA avant d’avoir revendu votre logement actuel. Mais quelles sont les différences ? Quel est le plus intéressant selon votre situation ? Explications. 

Quelles sont les différences entre un prêt relais et un prêt achat/revente ?

Sommaire

Relais, achat-revente : quelles sont les différents fonctionnements ?

Que ce soit pour un crédit relais ou un achat-revente, la même toile de fond se dresse : il s’agit de deux solutions de financement possible lorsque l’on veut acheter un nouvel appartement dans le neuf avant d’avoir revendu son logement actuel.

Le crédit relais est la solution « classique », « historique », tandis que le prêt achat-revente n’est apparu qu’en 2014.

Côté fonctionnement, le crédit relais permet d’emprunter jusqu’à 70% de la valeur du bien que vous souhaitez revendre, après déduction du reste du crédit immobilier qu’il vous reste à payer – si tel est le cas. En souscrivant un crédit relais, vous cumulez votre ancien crédit, le crédit relais et potentiellement un prêt complémentaire si votre apport n’est pas assez conséquent. Le crédit relais vous permet en réalité de pouvoir financer votre nouveau logement tout en profitant de 1 à 2 années pour revendre votre ancien bien à un bon prix. Ensuite, le crédit relais sera absorbé par la vente de votre ancien bien.

Le crédit achat-revente, lui, a le même mode de fonctionnement que le crédit relais. Vous obtenez une avance de la part de la banque, avance qui sera remboursée par la vente de votre ancien bien. Cependant, le prêt achat revente va avoir l’avantage de rassembler tous vos crédits en un seul.

Bon à savoir

Le crédit achat revente est plus facile à gérer au quotidien, mais les intérêts sont généralement plus élevés.

Comment choisir entre les deux crédits ?

Chacun des deux crédits a des avantages et des inconvénients. Pour commencer, le prêt relais étant la solution la plus répandue et la plus ancienne, de très nombreux organismes de crédits et des banques le proposent, ce qui n’est pas toujours le cas du prêt achat-revente, plus récent et qui dit plus de choix dit plus de possibilité de négocier et de trouver une solution à un taux (très) avantageux !

Cependant, le principal inconvénient du crédit relais par rapport au crédit achat-revente, c’est que si vous n’avez pas terminé de rembourser le prêt de votre premier logement et que le reste de votre apport personnel ne peux pas couvrir tout l’achat de votre futur appartement neuf, alors vous devrez cumuler trois crédits en même temps : l’ancien, le crédit relais et le crédit complémentaire… ce qui peut donc revenir à plus cher, mais qui est également plus difficile à gérer au quotidien.

Le crédit achat revente est donc plus avantageux si vous ne souhaitez pas multiplier les crédits. On dit généralement que cette solution s’adresse plutôt aux secundo-accédants qui n’ont pas encore terminé de payer leur premier logement, alors que les pleins propriétaires de leur maison auront plus de facilité à contracter un crédit relais.

Bon à savoir

Le crédit relais a un taux moins élevé en théorie, mais cumulé avec d’autres crédits, il peut augmenter votre endettement. Chaque cas étant différent, nous vous conseillons de faire une simulation approfondie pour vous rendre compte !

Comparateurs, professionnels : consultez avant de vous lancer !

Comme pour la contraction du crédit qui vous a permis d’acheter votre première résidence principale, le bon choix se fait via des calculs et des comparaisons.

Aujourd’hui, vous pouvez trouver des comparateurs de crédit sur Internet qui vous permettront de vous faire une idée globale de ce que chaque prêt représentera en pratique et vous coûtera au total. Cependant, ceux-ci ne remplacent pas la simulation précise d’un professionnel qui connaît votre dossier, votre projet et vos capacités financières. N’hésitez pas à multiplier les rendez-vous auprès des organismes de crédit et/ou des banques afin de trouver le meilleur accompagnement et les meilleurs conseils.

Plus de conseils :