Rechercher un article

Les prix des maisons neuves sont toujours en phase de décélération !

Les prix des maisons neuves sont toujours en phase de décélération !

En dépit d’une demande qui va croissant, les prix des maisons neuves perdent encore de la vitesse, contrairement à ceux des appartements dont la hausse s’accélère. Éléments d’explication.

Le rythme de la hausse des prix des maisons perd 2,3 % sur 1 an

Le baromètre LPI-SeLoger nous apprend que la hausse des prix des maisons neuves (2 538 €/m²) se fait toujours moins vive. Sur les douze derniers mois, ils n’augmentent que de 0,8 %. Toutes choses étant égales par ailleurs, le rythme de progression du prix des maisons neuves est ainsi inférieur de 2,3 % à ce qu’il était à fin-septembre 2018 (la hausse atteignait alors 3,1 % sur 1 an) et l’évolution du prix des maisons est même six fois moins importante qu’elle ne l’était il y a deux ans. Et pour cause, en 2017, à la même période de l’année, les prix enregistraient 4,8 % de progression. Il est également à noter que ce ralentissement persistant doit être décoréllé, d'une part, de la demande, dont Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger constate qu’elle « s’est redressée durant l’été  », d’autre part, des conditions de crédit qui n’ont pourtant jamais été aussi favorables.  

Les prix des appartements neufs accélèrent : + 2,8 % sur 1 an

Alors que le rythme de progression du prix des maisons neuves tend à ralentir, les prix des appartements, (5 319 €/m²), quant à eux, continuent de prendre toujours plus de vitesse. De 2 % à fin-septembre 2018, la hausse annuelle des prix des appartements est ainsi passée à 2,8 %, engrangeant - au passage - un gain de 0,8 %. À l’origine de cette accélération, « un maintien des ventes (…) sur une large partie du territoire ». Il est également à noter que « depuis le début de l’été, les tensions sur les prix des appartements ont été plus marquées que d’habitude ».

Bon à savoir
  • En trois mois, les prix des appartements neufs gagnent 0,4 %.
  • Sur l’année, la hausse se chiffre à 2,8 %.

Prix immobilier : dans le neuf, comptez 4 530 €/m² 

Sur les douze derniers mois, le baromètre LPI-SeLoger évalue la hausse du prix de l’immobilier neuf – dans sa globalité – à 2,4 % et à 0,2 % sur le trimestre. Si les coûts du foncier et de la construction, auxquels vient se superposer une forte demande, maintiennent les prix des logements neufs à un haut niveau (4 530 €/m²), force est toutefois de constater que dans l’immobilier ancien, la hausse annuelle est presque deux fois supérieure. Celle-ci atteint 4,4 % tous logements confondus, +3,9 % sur les seuls appartements et même 5,1 % sur les maisons.

Bon à savoir
  • Sur les 3 derniers mois, les prix des maisons neuves reculent de 1,1 %.
  • Sur un an, la hausse se limite à 0,8 %.
Plus de conseils :