Les mises en chantier des logements neufs en hausse de 6,5 % début 2018

Les mises en chantier des logements neufs en hausse de 6,5 % début 2018

Pour le secteur de l’immobilier neuf, ça roule toujours en ce début d’année 2018. Les mises en chantier des logements ont progressé de 6,5 % de novembre à janvier, pour atteindre les 120 000 unités. 

Logements neufs : près de 120 000 mises en chantier sur 3 mois

En France, les mises en chantier des logements neufs ont progressé de 6,5 % de novembre à janvier, comparées à la même période, en 2016. De leur côté, les permis de construire s'effritaient de 0,4 %, précise le ministère de la Cohésion des territoires. Sur ces trois mois, les mises en chantier se sont élevées à 119 000, tandis que 118 100 permis de construire ont été délivrés. Cela confirme le ralentissement des permis de construire, entamé en fin d'année. En effet, sur le dernier trimestre 2017, la croissance des mises en chantier n'était plus que de 4,9 % sur un an, alors que le rythme de progression était de 15,4 % en 2016. Au total, les mises en chantier des logements neufs se sont élevées à 426 100 unités en 2017 et 369 000 en 2016, soit des hausses respectives de 1,7 % et 1,9 % comparées aux statistiques publiées le mois dernier (418 900 et 362 200). Quant aux permis de construire, ils avaient déjà stagné (+ 0,1 %) sur les 3 derniers mois de 2017, alors qu'ils avaient progressé de 8,2 % sur l'ensemble de l'année.

Un demi-million de permis de construire délivrés

Sur les 12 derniers mois écoulés à fin janvier, les mises en chantier se sont élevées à 425 200 unités, tandis que les permis de construire ont dépassé le demi-million, à 501 200. Le logement individuel a progressé au même rythme que le logement collectif : les mises en chantier affichent une hausse de 8,6 % dans le premier secteur et de 8,5 % dans le second, sur un an. Du côté des permis de construire délivrés, on observe un repli dans le logement collectif (- 5,5 %) tandis que l'individuel progresse toujours de 7,5 %. En revanche, le mois dernier, le taux d'annulation des logements individuels autorisés à la construction était de 10,4 %, au-dessus de sa moyenne de longue période (12,3 %) ces 10 dernières années. Quant au délai moyen d'ouverture de chantier pour les logements individuels, il était le mois dernier de 5,1 mois, très proche de sa moyenne de longue période (5,3 mois) tout comme celui des logements collectifs à 11,1 mois, contre 11,2 mois pour sa moyenne de longue période.

Chiffres clés

Les mises en chantier des logements neufs progressent de presque 9 % dans l’individuel et le collectif.