Logement neuf : les permis de construire baissent de 10 % sur 1 an

En France, les permis de construire et les mises en chantier de logements neufs ont nettement reculé au 3e trimestre 2018. Sur un an, ces deux indicateurs baissent de respectivement 10 % et 8 %.

Les permis de construire reculent depuis le début 2018

En 2018, la construction de logements neufs marque le pas. En effet, entre juillet et septembre, les permis de construire des logements neufs se sont élevés à seulement 122 100 unités, soit une baisse de 10,2 % par rapport à la même époque de 2017, selon les chiffres du ministère de la Cohésion des Territoires. De son côté, le nombre des mises en chantier diminue de 7,9 %, à 85 100 unités. Des chiffres qui ne font que confirmer la tendance observée depuis le début de l’année. En effet, après deux années de progression régulière, la construction de logements neufs recule depuis le début 2018, alors que le gouvernement a promis de relancer l'offre grâce à son projet de loi sur le logement (loi Elan).

Bon à svoir

Les chiffres montrent que la baisse des permis de construire, qui s'était brusquement accentuée entre juin et aout (- 12 % par rapport à la même période en 2017), s'est légèrement atténuée à la rentrée.

Logements neufs : les logements individuels groupés « boostent » le marché

En y regardant de plus près, on peut constater que c'est le marché des logements individuels groupés (maisons comprises au sein d'un programme immobilier), qui se porte le mieux : entre juillet et septembre, les permis de construire de cette catégorie rebondissent de plus de 10 %. En revanche, les maisons individuelles « pures » et les logements collectifs restent en net déclin. Les autorisations de chantiers reculent respectivement de 10,9 % et 17,1 %. Du côté des mises en chantier, leur nombre recule dans toutes les catégories : elle n'était que d'un peu plus de 5 % entre juin et août. Par ailleurs, sur le seul mois de septembre, le délai moyen d'ouverture de chantier s'est légèrement allongé dans l'individuel (5,4 mois) tandis qu'il est resté stable dans le collectif (11,2 mois) par rapport à août. Enfin, le taux d'annulation de permis de construire de logements individuels (11,1 %) augmente légèrement par rapport à août, mais reste moindre que sa moyenne sur 9 ans, alors qu'il progresse de 26,2 % sur le collectif.

Les autorisations de chantiers chutent

Au 3e trimestre 2018, les autorisations de chantiers reculent de respectivement de 10,9 % et 17,1 % pour les maisons individuelles et les logements collectifs.