La Saulaie : un nouveau quartier à l’entrée Sud-Ouest de Lyon

La Saulaie : un nouveau quartier à l’entrée Sud-Ouest de Lyon

À cheval sur les communes d’Oullins et de la Mulatière, le futur quartier de la Saulaie va conjuguer logements neufs, logements réhabilités, bureaux, équipements publics… dans une démarche environnement de haute qualité. La consultation des aménageurs lance le démarrage.

La Saulaie, un emplacement stratégique de la métropole lyonnaise

En 2007, la métropole avait acquis 20 ha de friches SNCF dont une partie a été convertie pour créer le nouveau pôle multimodal de la Saulaie ouvert en décembre 2013, avec le prolongement de la ligne B du métro, la gare de bus, le parking relais… Le positionnement stratégique de cette friche située sur Oullins permet de réaliser un projet urbain complémentaire avec les territoires voisins que sont la Vallée de la Chimie, le biodistrict de Gerland ou le secteur des hôpitaux sud. Le quartier de la Saulaie est par ailleurs longé par l’A6/A7, récemment déclassé, et va bénéficier directement du projet de requalification et d’apaisement de cet axe majeur.

Un projet majeur pour une mixité d’usages

L’enjeu de la ZAC est de proposer une diversité d’usages. Au niveau des logements, 650 unités neuves sont prévues avec mixité sociale. Mais les logements actuels seront réhabilités et accompagnés d’un dispositif d’aides spécifiques. Cette offre de logements sera couplée avec 65 000 m² de bureaux neufs et des commerces en pied d’immeubles. Pour accompagner ce développement, de nouveaux services et équipements vont être crées : un groupe scolaire de 14 classes, une crèche, un gymnase. La requalification des rues et des espaces publics au cœur de la Saulaie est également intégrée au projet.

Quartier La Saulaie
Le plan de la ZAC. © DR

La reconquête de la nature dans l’ancienne friche industrielle

Le nouveau quartier de la Saulaie s’inscrit dans une démarche environnementale forte. L’objectif est de créer un nouveau quartier en lieu et place d’un ancien site industriel et de le placer dans le prolongement d’une trame de grands espaces verts situés à proximité tels que le parc Chabrières, les Berges de l’Yzeron, le parc de Gerland. Les berges du Rhône et de l’Yzeron seront entièrement requalifiées. Les enjeux environnementaux seront intégrés sur tous les volets du projet avec une attention particulière à la qualité des sols, à la performance énergétique des bâtiments, à l’approvisionnement et à la consommation d’énergie renouvelable, aux mobilités actives, au développement d’une biodiversité, à la prise en compte des risques naturels d’inondation.