A Nantes, les 2 et 3 pièces représentent 70 % des recherches locatives

Pour investir dans l’immobilier neuf à Nantes, mieux vaut miser sur les logements de 2 et 3 pièces : ils représentent respectivement 40 et 29 % des recherches locatives dans la cité des Ducs de Bretagne.

Nantes : les F2 et F3 représentent 69 % des recherches locatives

Nantes est une ville de choix pour investir dans l’immobilier neuf : la métropole tend à devenir de plus en plus dynamique, tant économiquement que démographiquement. Capitale historique de la Bretagne, Nantes (Naoned en Breton) attire les jeunes actifs, les familles et les étudiants, avec son cadre de vie exceptionnel (nombreux espaces verts, 45 minutes de la mer…). Pour investir dans la neuf à Nantes, mieux vaut miser sur les F2 ou les F3, qui représentent 40 et 29 % des recherches locatives, devant les studios (17 %). De leur côté, les F4 représentent 12 % des demandes, loin devant les logements de 5 pièces et plus (1 %). Des chiffres qui s'expliquent par la répartition des ménages nantais, composés de 2 personnes en moyenne. Dans le détail, 52 % des Nantais sont célibataires, 20 % vivent en couple, tandis que les familles représentent 17 % des ménages. Précisons que toutes surfaces confondues, le loyer moyen recherché à Nantes s’élève à 893 €.

Marché immobilier Locatif à Nantes

Les surfaces les plus recherchées par les locataires

Type de logement Part de la demande
1. F2 40 %
2. F3 29 %
3. Studio 17 %
4. F4 12 %
5. F5 ou + 1 %

A Nantes, les appartements se louent en 23 jours !

Le marché locatif à Nantes profite aux propriétaires, avec une demande bien plus forte que l’offre, et ce malgré la multiplication des programmes neufs dans la métropole, qui a légèrement réduit cet écart. C’est dire à quel point la ville est attractive. Ainsi, pour louer son logement à Nantes, il suffit de 23 jours en moyenne. C’est 5 jours de moins qu’en périphérie (28 jours) et même 7 jours de moins que dans l’ensemble du département de la Loire-Atlantique, où il faut 30 jours en moyenne pour trouver un locataire. Nantes profite notamment du grand nombre d’universités et de grandes écoles sur son territoire, pour attirer des milliers d’étudiants chaque année. Ces derniers, qui viennent parfois d’autres régions, doivent louer un logement pendant leur formation. Le risque de vacance locative est donc limité, à partir du moment où le loyer demandé correspond aux prix du marché.

Fontaine Centre Nantes
Nantes est une ville en perpétuel changement qui offre une qualité de vie exceptionnelle. © Kevin Puget

Chiffres clés

A Nantes, les habitants ont en moyenne 37 ans, avec des revenus de 23 800 €.

Dans la cité des Ducs, le prix du m² s’approche des 4 500 €

Dans la cité des Ducs de Bretagne, les prix immobiliers ont sensiblement augmenté au cours des dernières années. Ils atteignent désormais 4 401 € au m², selon les chiffres de SeLogerNeuf. Il faut dire que la ville de plus de 300 000 habitants a de nombreux atouts. Très facilement accessible, Nantes dispose d’1 aéroport international et de 3 gares, la reliant à Paris en un peu plus de 2h. Des atouts qui attirent de plus en plus de ménages chaque année. Une tendance qui participe au dynamisme du marché immobilier neuf, symbolisé par la multiplication des projets immobiliers, aussi bien dans l’hypercentre (Sainte-Anne, Canclaux, Mellinet, Zola…) que dans les quartiers plus excentrés (Doulon-Bottière, Breil-Barberie…). Ces programmes neufs s’inscrivent parfois dans le cadre de grands projets urbains, comme sur l’Ile de Nantes, quartier qui a vocation à devenir un véritable cœur d’agglomération, ou sur le site du Tripode, où se mêleront bureaux, logements, commerces et services.

Chateau Ducs Bretagne RER
Le centre-ville de la cité des Ducs de Bretagne est baigné par la Loire et l’Erdre. © Michal Ludwiczak Château

La périphérie Nantaise offre de belles opportunités d’investissement

Le dynamisme de Nantes profite également à sa périphérie, où les programmes immobiliers neufs se multiplient ces dernières années, comme au Nord de la commune de Saint-Herblain, dans l’écoquartier Bagatelle. Dans les villes limitrophes, les prix du m² sont généralement plus accessibles que dans le cœur de la métropole. Il faut compter 3 941 € au m² à Saint-Herblain, 2 672 € au m² à Carquefou et 2 477 € au m² à Rezé. La périphérie de la capitale historique de la Bretagne offre de belles opportunités d’investissement immobilier, avec la quasi-certitude de réaliser une plus-value immobilière à moyen terme. Les villes situées en périphérie profitent notamment du réseau de transports en commun dense de la métropole, avec ses 54 lignes de bus et ses 3 lignes de tramway (sans compter le TER), qui permet de rejoindre le centre de Nantes en seulement quelques minutes.

Les prix du m²  en périphérie de Nantes

Ville Prix moyen du m²
Saint-Herblain 3 941 €
Carquefou 2 672 €
Rezé 2 477 €

Bon à savoir

Nantes est située en zone Pinel. En réalisant un investissement locatif dans le neuf, il est donc possible de bénéficier d’un avantage fiscal pouvant atteindre 63 000 €.