Rechercher un article

Pouvez-vous augmenter le loyer de votre logement neuf comme bon vous semble ?

Pouvez-vous augmenter le loyer de votre logement neuf comme bon vous semble ?

Vous avez réalisé un investissement immobilier dans le neuf il y a quelques années et vous souhaitez désormais augmenter votre loyer ? Pouvez-vous vraiment réviser le loyer de votre logement comme bon vous semble ? Tout ce qu’il faut savoir.

Pouvez-vous augmenter le loyer de votre logement neuf comme bon vous semble ?

Louer dans le neuf : les règles à respecter pour augmenter votre loyer

Si vous n’avez pas bénéficié du dispositif Pinel pour réaliser votre investissement locatif dans le neuf, vous pouvez réévaluer le montant de votre loyer chaque année, à condition qu'une clause de révision soit incluse au contrat de location. Cette réévaluation s’effectue à la date mentionnée dans le bail ou, à défaut, à la date anniversaire du bail. C’est l’Indice de Référence des Loyers (IRL), qui sert de base pour la révision des loyers. Le contrat de location peut toutefois vous permettre d’appliquer une augmentation exceptionnelle de loyer si vous vous êtes engagé, à la signature du bail, à réaliser des  travaux d’amélioration dans le logement. La hausse du loyer est plafonnée à 15 % du montant total des travaux, qui doit être au moins égal au loyer annuel. Au renouvellement du bail (ou en cas de relocation), vous pouvez également fixer un nouveau loyer, dans la limite de la hausse de l’IRL.

Bon à savoir

L’encadrement des loyers a fait son retour à Paris le 1er juillet 2019 : votre loyer ne doit pas être inférieur de plus de 30 %, ni supérieur de plus de 20 %, au loyer de référence, qui varie selon les quartiers de la capitale.

Comment augmenter son loyer dans le cadre du dispositif Pinel ?

Si vous avez réalisé votre investissement locatif dans l’immobilier neuf dans le cadre de la loi Pinel, vous avez l’obligation de respecter des plafonds de loyer, qui varient selon la zone où est situé le logement, afin de profiter de l’avantage fiscal offert par ce dispositif. Votre logement doit donc être loué nu à un prix inférieur d'environ 20 % au marché, et ce pendant toute la durée d’engagement de location, c’est-à-dire 6 ou 9 ans, voire 12 ans. Chaque année, à date d’échéance fixe ou à la date anniversaire du contrat de location, vous avez toutefois la possibilité d’augmenter le montant de votre loyer, à condition qu'une clause de révision annuelle soit inscrite sur le contrat de bail. Votre loyer devra être révisé dans le respect des plafonds de loyers du dispositif Pinel, qui sont actualisés chaque année par l’administration fiscale, selon l’Indice de Référence des Loyers (IRL) édité par l’INSEE. 

Confiez la gestion locative à un professionnel pour plus de simplicité

Révision annuelle du loyer, délivrance des quittances, réalisation de travaux, régularisation des charges, formalités de fin de bail… la gestion locative d’un logement neuf demande beaucoup de temps et de bonnes connaissances sur la réglementation en vigueur. Alors, si vous n’avez pas assez de temps ou que vous n’êtes pas à l’aise avec les démarches administratives, il peut être judicieux de confier la gestion locative de votre logement neuf à un administrateur de biens. Si cela a un certain coût (entre 5 et 10 % du loyer annuel), vous bénéficierez des conseils d’un professionnel connaissant parfaitement la réglementation en vigueur, notamment en ce qui concerne l’augmentation du loyer. Pour confier la gestion locative de votre logement à un administrateur de biens, il vous suffit de signer un mandat de gestion locative avec celui-ci. Il est préférable de choisir un professionnel dont l’agence est située à proximité de votre logement pour qu’il puisse s’y rendre facilement.

Chiffres Clés

Confier la gestion locative de son bien immobilier neuf à un professionnel coûte entre 5 et 10 % du loyer annuel.