Immobilier neuf : 70 % des primo-accédants réalisent leur projet grâce aux aides

Immobilier neuf : 70 % des primo-accédants réalisent leur projet grâce aux aides
partage(s)

Alors que le gouvernement a annoncé un coup de rabot sur les aides au logement, une étude montre leur importance pour les Français. Dans l’immobilier neuf, 3 primo-accédants sur 10 ne pourraient pas réaliser leur projet sans ces dispositifs. 

Dans l'immobilier neuf, les aides sont essentielles pour les primo-accédants

En France, l’accession a représenté 70 % des opérations immobilières résidentielles réalisées en 2016, soit près de 800 000 transactions. Par ailleurs, 560 000 ménages ont accédé à la propriété pour la première fois en 2016 : une hausse significative. Cette progression de la primo-accession s’explique par le niveau très bas des taux de crédit et par le soutien apporté par les dispositifs de prêts aidés (PAS et PTZ). Dans ce contexte, et alors que le gouvernement a récemment annoncé un coup de rabot sur les aides au logement, le Crédit Foncier, société spécialisée dans les financements et services immobiliers, publie une étude qui se penche sur l’importance du Prêt à Taux Zéro (PTZ), du Prêt à l’Accession Sociale (PAS) et de l’APL accession dans le parcours résidentiel en France. On apprend notamment qu'en 2016, 70 % des primo-accédants dans le neuf ont bénéficié d’un PTZ et/ou d’un PAS, sachant que les 2 peuvent être cumulés.

PTZ Aides Ménages Français

Bon à savoir

Le PTZ est un prêt réglementé dont le taux d’intérêt est égal à 0 % et exempté de frais de dossier. Il est accordé aux ménages primo-accédants, sous conditions de ressources, pour financer leur résidence principale.

+ 98 % d’opérations immobilières financées par le Prêt à taux zéro

En 2016, le Prêt à Taux Zéro (PTZ) a connu une très forte hausse. Il a permis de financer près de 115 000 opérations d’accession (+ 98 %), pour un montant total de 7,4 Mds€ (+ 239 %). Le PTZ a permis de réaliser 21 % des opérations de primo-accession (63 % dans le neuf et 6 % dans l’ancien). Sur l’ensemble des opérations, 88 600 (soit 77 %) ont été réalisées dans le neuf et 26 300 dans l’ancien. Par ailleurs, six opérations sur dix (60 %) financées par un prêt à taux zéro (PTZ) ont été exécutées dans les zones B2 et C, où les prix de l’immobilier sont les moins élevés. Dans ces zones, si le PTZ ancien a été reconduit pour 4 ans par le gouvernement, le PTZ neuf, lui, a été maintenu pour seulement 2 ans, avec une part de la dépense finançable par le prêt ramenée à 20 %, au lieu de 40 % actuellement. A moyen terme, cela pourrait avoir un impact négatif sur l’activité de l’immobilier dans ces territoires principalement ruraux.

Graphique Proportion PTZ Achat

Chiffres clés

Le montant moyen financé par le PTZ s’élève à 64 395 €, en forte progression (+ 71 %) par rapport à l’année précédente.

Le Prêt à l’Accession Sociale est également très actif

Le marché du PAS (Prêt à l’Accession Sociale) a connu des évolutions notables en 2016. Le montant total de PAS a notamment augmenté de 30 % sur un an et, rien qu’en 2016, près de 73 000 opérations d’accession ont été financées grâce à cette aide, pour un montant de 10,3 Mds€. À noter que près de 6 opérations sur 10 (58 %) ont été conduites dans les zones B2 et C. De plus, le dispositif a permis de réaliser 9 % des opérations d’accession financées à crédit en 2016 (36 % dans le neuf et 64 % dans l'ancien) contre 7 % six ans plus tôt. Pour les primo-accessions, c’est encore mieux : 13 % des opérations (18 % dans le neuf et 11 % dans l’ancien). De son côté, l’APL accession, versée directement par la Caisse d’allocations familiales (CAF) aux bénéficiaires en cas de financement non réglementé, permet l’accès à la propriété de 35 000 à 50 000 nouveaux ménages par an, soit près de 10 % des primo-accédants.

Proportion PAS Achat Immo

Le PAS, en quoi ça consiste ?

Le Prêt à l’Accession Sociale (PAS) est un prêt conventionné destiné à favoriser l’accession à la propriété des ménages modestes ou intermédiaires. Il est attribué sous conditions de ressources, et en fonction de la localisation et du coût de l’opération.