Dans le logement neuf, la hausse des prix immobiliers s'essouffle !

Dans le logement neuf, la hausse des prix immobiliers s'essouffle !

À l’image des prix de l’immobilier ancien, les prix des logements neufs progressent moins rapidement, laissant ainsi entrevoir une stabilisation.

Dans le neuf, les prix immobiliers jouent la carte de la stabilisation

Comme nous l’indiquent les chiffres que compile le baromètre LPI-SeLoger, les prix de l’immobilier neuf semblent se stabiliser. « Les tensions sur les prix des logements neufs se font moins vives » constate Michel Mouillart, professeur d’économie à l’université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger. Il est d’ailleurs intéressant de relever que ce retour à la normale se fait sentir aussi bien sur le trimestre (+ 0,3 % seulement contre + 1,2 % à fin-décembre 2016) que sur les douze derniers mois. « La hausse des prix s’établit à 3,3 % sur un an, à un rythme comparable à celui constaté depuis juillet 2017 ».

prix_immobilier_neuf_janvier_2018

Bon à savoir

  • Pour un logement ancien, le prix au m² avoisine les 3 764 €.

Un retour à la normale généralisé

Le ralentissement que connaissent les prix de l’immobilier neuf touche indifféremment les appartements et les maisons individuelles. Pour ce qui est des appartements, le rythme trimestriel de hausse se stabilise à 0,3 % alors qu’il atteignait 1,3 % en décembre 2016. Même son de cloche du côté des maisons. Sur les trois derniers mois, leurs prix qui progressaient de 0,9 % il y a un an culminent dorénavant à 0,1 %. Il apparaît toutefois que sur l’année, la différence entre les prix des appartements et ceux des maisons est plus marquée (+ 2,8 % pour les appartements mais + 5,4 % pour les maisons).

Bon à savoir

  • 418 900 logements neufs ont été construits en 2017.