Rechercher un article

La demande frémit mais le prix de l’immobilier neuf baisse encore !

La demande frémit mais le prix de l’immobilier neuf baisse encore !

Comme le chante un célèbre chanteur français (autrefois moustachu), « et ça continue encore et encore... ». Alors que la demande pointe le bout de son nez, les prix des logements neufs n’en finissent plus de baisser.

Dans l'immobilier neuf, les prix reculent rapidement

Saisonnalité oblige, les périodes de baisse et de hausse des prix immobiliers se succèdent. Comme le fait remarquer Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, il n'y a donc rien de surprenant à ce que les « prix des logements neufs reculent à la sortie de l’hiver ». En revanche, ce qui surprend, c’est la rapidité - inhabituelle - à laquelle les prix des logements neufs reculent. Sur le trimestre, la baisse atteint 1,7 % alors qu’en 2018, sur la même période, elle se limitait à 0,3 %. Et si, sur l’année, la tendance demeure haussière, force est toutefois de constater que les prix progressent de moins en moins vite… Selon les données compilées par le baromètre LPI-SeLoger, sur l’année, le prix de l’immobilier neuf n’enregistre ainsi que 1,9 % de hausse. À titre de comparaison, c’est 0,9 % de moins qu’en 2018, à la même époque… Enfin, il est à noter que cette décélération semble implacable. En effet, comme le relève Michel Mouillart, en dépit d’une « demande qui frémit et d’une nouvelle amélioration des conditions de crédit ainsi que d’octroi des prêts », la hausse du prix des logements neufs ralentit encore et toujours…

prix immobilier neuf mai seloger

Bon à savoir

  • Un logement neuf coûte 3 911 €/m².
  • Pour une maison, comptez 2 566 €/m².
  • Dans le neuf, un appartement se monnaye aux alentours de 4 444 €/m².

La baisse est sensible sur le marché des maisons

Sur le trimestre, la tendance baissière touche aussi bien le prix de la maison individuelle que celui de l’habitat collectif. Pour autant, les chiffres récoltés par le baromètre LPI-SeLoger font état d’une baisse trimestrielle plus rapide sur le marché des maisons que sur celui des appartements. À fin avril 2019, le recul enregistré par le prix des maisons atteint 3,1 % alors qu’il ne dépassait pas 0,7 % en 2018. Quant aux appartements, s’il reculait de 0,1 % il y a un an, leur prix de vente accuse actuellement une baisse de 1,4 %.

Bon à savoir

  • Sur le trimestre, le prix de l’immobilier neuf recule de 1,7 %.
  • Sur l’année, il progresse de 1,9 %.