Les ascenseurs bientôt obligatoires dans les immeubles neufs de plus de 3 étages

 Les ascenseurs bientôt obligatoires dans les immeubles neufs de plus de 3 étages

Le gouvernement souhaite rendre obligatoire l'installation d’un ascenseur dans les immeubles neufs d'au moins 3 étages. A l’heure actuelle, seuls les bâtiments de plus de 4 étages doivent être équipés.

Construction : les ascenseurs obligatoires dès le 3e étage ?

Les ascenseurs devraient bientôt être rendus obligatoires dans les immeubles neufs de trois étages ou plus, a annoncé Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat en charge du handicap, dans les colonnes du Journal du dimanche. « On peut faire tous les logements accessibles qu'on veut, s'il n'y a pas d'ascenseur cela ne sert à rien, résume-t-elle. Les blocages historiques sont en cours d'être levés ». Pour le moment, la législation impose la présence d’un ascenseur uniquement dans les bâtiments d'au moins quatre niveaux au-dessus du rez-de-chaussée. Cependant, le gouvernement souhaiterait faire évoluer le texte par décret. D’après nos confrères de Ouest-France, Sophie Cluzel a confirmé que « des discussions ont lieu dans un cadre interministériel », avec le ministre Jacques Mézard et le secrétaire d’État Julien Denormandie (Cohésion des territoires), « sous l’autorité du Premier ministre ».

Vidéo : logements évolutifs, ascenseurs... ce qui va changer dans le neuf

Loi Elan : 100 % des logements neufs seront évolutifs

Cette annonce intervient en pleine polémique sur le projet de loi Elan, ou « Plan Logement », qui prévoit un passage de 100 % à 10 % de logements neufs accessibles aux handicapés et aux personnes à mobilité réduite (PMR). En revanche, le gouvernement impose désormais que tous les logements soient facilement évolutifs, après travaux, c’est-à-dire adaptables à la perte d’autonomie. Une mesure qui n’a pas convaincu les associations de personnes handicapées, qui dénoncent une régression. De son côté, Sophie Cluzel, affirme que son décret sur les ascenseurs permettra de « doubler le nombre de logements neufs supplémentaires réellement accessibles ». Le gouvernement précise que son « objectif est de répondre à l’ensemble de la population à tous les âges : des personnes vieillissantes aux familles nombreuses, et bien sûr en premier lieu les personnes handicapées afin de leur permettre d’avoir un logement de qualité qui réponde à leurs besoins ».